Moutier prend position sur l’ORP

Le centre des offices régionaux de placement du Jura bernois à Tavannes Zoom sur « Le centre des offices régionaux de placement du Jura bernois à Tavannes » (touche ESC pour fermer)
La succursale prévôtoise de l'Office régional de placement devrait aussi disparaître au profit du centre de Tavannes

La succursale de l’Office régional de placement à Moutier devrait bel et bien fermer ses portes. Les autorités de la commune font le point sur le dossier de l’ORP dans un communiqué diffusé ce matin. Elles relèvent notamment les contradictions de l’administration bernoises et soulignent ce qu’elles considèrent comme des vices de procédures. Elles souhaitent encore mettre en lumière l’incapacité des autorités cantonales à tenir « leurs promesses opportunistes ».

Le conseil municipal cible les autorités bernoises, mais aussi le Conseil du Jura bernois. Il constate tout d’abord que le Service de l’emploi à l’intention de fermer toutes les succursales des ORP bernoises, dont celles du Jura bernois. La fermeture de l’antenne prévôtoise est donc à nouveau d’actualité.

Selon les autorités de Moutier, cet état de fait est contraire aux propos du directeur du BECO économie bernoises Adrian Studer. Il aurait déclaré le 24 mai à Berne que Moutier n’était pas concernée par cette restructuration. Le Conseil municipal constate par ailleurs qu’il n’a pas été consulté par le Service de l’emploi avant que le Conseil du Jura bernois prenne position sur ce dossier, en soutenant un regroupement de toutes les succursales ORP du Jura bernois à Tavannes. La Neuveville et St-Imier, qui sont confrontées au même dossier, ont quant à elles été entendues.

Les autorités prévôtoises pointent aussi du doigt Pierre-Alain Schnegg, alors président du CJB, qui déclarait sur nos ondes que la fermeture des succursales ORP répondait à une exigence du Secrétariat d’Etat à l’économie, ce qui est faux selon le conseil municipal.

Au vu de tous ces points, Moutier déclare que ces informations apportent un nouvel éclairage sur la récente prise de position de la Délégation du Conseil-exécutif aux affaires jurassiennes, qui invitait les citoyens de la cité prévôtoise à ne « pas lâcher la proie pour l’ombre ». Le conseil municipal affirme que l’ORP ne serait pas remis en cause dans le canton du Jura, et de conclure qu’il faut bien identifier l’ombre et la proie. /ast

Partager
Link
Météo