Un quatrième centre de jour dans le Jura

Delémont Zoom sur « Delémont » (touche ESC pour fermer)
Photo: archives

Une dense soirée pour les élus delémontains. Les conseillers de ville de la capitale jurassienne se sont réunis lundi soir pendant plus de quatre heures. Ils ont notamment approuvé à une majorité évidente et sans avis contraire le rapport 2015 du Conseil communal sur l'activité générale de l'administration communale. De la même manière, les comptes communaux 2015, qui bouclent sur un bénéfice de plus de 840'000 francs, ont passé la rampe du Conseil de ville.

La taxe d'élimination augmentera

Les élus ont par la suite accepté d'adapter la taxe d'élimination des déchets 2016. Suite au constat que le service pour la gestion de déchets urbains est un service déficitaire à Delémont, un groupe de travail à développer deux variantes qui ont été soumises au Conseil de ville jeudi soir. La seconde variante, qui propose d'augmenter la taxe tout en maintenant les prestations actuelles et soutenue par le Conseil communal, a été acceptée par 29 voix contre 1. La première variante, refusée par le Législatif, proposait de maintenir le prix de la taxe actuelle mais en diminuant les prestations de collecte de déchets.

Delémont se dote d'un centre de jour

Après Porrentruy, Cornol et Saignelégier, un centre de jour pour personnes âgées va voir le jour à Delémont. Les conseillers de ville ont accepté à une majorité évidente et sans avis contraire un crédit de 180'000 francs pour l'aménagement et l'équipement du centre « Sur la Doux ». Structure jusqu'ici inexistante dans la vallée de Delémont, ce centre de jour permettra d'accueillir une vingtaine de personnes âgées durant la semaine afin de soulager les familles. Il sera géré par l'Hôpital du Jura sur la base d'un contrat de prestations de la commune de Delémont. Il est prévu que le centre de jour « Sur la Doux » ouvre ses portes au 1er octobre 2016 à proximité immédiate de la résidence La Promenade en vieille ville.

Deux postulats et trois motions

Les conseillers de ville delémontains ont par contre refusé par 26 voix contre 1 le postulat de Dominique Baettig qui s'inquiète de l'augmentation des coûts de l'asile au vu du nombre croissant de réfugiés. L'élu UDC demandait ainsi au Conseil communal d'anticiper l'évolution de ces coûts en fixant des quotas de requérants ou en faisant contribuer les migrants aux frais d'entretien.

Le postulat « Transition vers une informatique douce » a pour sa part été validé par 24 voix contre 2. Le texte de Camille Rebetez (CS-POP Verts) demande que la Municipalité étudie l'opportunité de se doter d'un système informatique doux et durable, à savoir des appareils fiables, réparables et responsables.

Cinquante arbres seront plantés ces prochaines années à Delémont. Les élus ont approuvé par 24 voix sans avis contraire la motion « Auprès de mon arbre... » de Dominique Nusbaumer. Le conseiller de ville PDC propose, sur le principe d'une démarche citoyenne, de planter au moins dix arbres majeurs par année durant cinq années consécutives dans des endroits insolites de la ville, en dehors des projets déjà planifiés.

La motion « Delémont, une ville zéro pesticides : c'est possible » de l'élue Magali Rohner, transformée en postulat, a séduit la majorité des élus. Le texte demande au Conseil communal de s'engager à cesser à court terme l'emploi de tout pesticide par ses employés sur le domaine communal.

Finalement, les conseillers de ville delémontains ont rejeté par 15 voix contre 13 la motion « Pour être plus mobile en ville » de Jeanne Beuret. Le texte de l'élue CS-POP Verts demandait que plusieurs axes de circulation de la ville soient concrètement signalés par des pistes cyclables et que des places de stationnement couvertes pour les vélos soient mises à disposition. /afa

Partager
Link
Météo