Un drone et des grappes de raisin

L'appareil est consititué de 6 moteurs et de buses. Zoom sur « L'appareil est consititué de 6 moteurs et de buses. » (touche ESC pour fermer)
L'appareil est consititué de 6 moteurs et de buses.

Les habitants de Cressier l’ont peut-être remarqué ces dernières semaines, une drôle de machine survole les vignes du domaine Valentin. Il s’agit en réalité d’un drone utilisé à titre de test pour réaliser l’épandage – vaporiser de l’eau et à terme des produits de traitement – sur les vignes. Cet appareil de 40 kilos et muni de six moteurs est fourni par la société valaisanne « Fly & Film ». Il pourrait également être utilisé à terme pour analyser divers aspects de la vigne comme la maturité du raisin ou la détection des maladies, à l’aide d’une caméra dite hyperspectrale.

 

Plusieurs avantages

Les premiers essais sont plutôt encourageants selon le propriétaire du domaine Nicolas Ruedin. Il songeait depuis quelques années à passer à la culture biologique, qui nécessite plus d’entretien et plus de personnel. L’idée du drone d’épandage lui est apparue comme une bonne solution. Elle évitera notamment de tasser le terrain, selon le vigneron, mais aussi d’être beaucoup plus précis dans l’épandage en comparaison avec le tracteur ou l’hélicoptère.

 

Vignes pentues en priorité.

Les vignes les plus difficilement accessibles seront traitées avec le drone en priorité. La société « Fly & film » restera au pilotage de l’appareil. Enfin du côté des coûts, il sera moins élevé qu’à l’hélicoptère et sera compétitif concernant les vignes traitées avec une petite « chenillette » assure Nicolas Ruedin. /lre




Le drone part à la conquête de nos vignoble (BNJ.TV)

Partager
Link
Météo