« Le SEPE+ est enterré »

La déception de Gabriel Voirol est grande après le refus de la commune d’Haute-Ajoie d’adhérer au projet de SEPE+.  Le nouveau Syndicat intercommunal pour l’épuration des eaux usées de Porrentruy et environs ne verra donc pas le jour. Le porteur du dossier, Gabriel Voirol, se dit « très déçu ». Il peine à comprendre la décision du village de Haute-Ajoie, alors que celui-ci devra débourser plus de cinq millions de francs ces prochaines années et que le projet de SEPE+ lui permettait de diminuer la facture. « Ils ont misé sur la volonté de rester seuls », regrette-t-il, « le réveil sera peut-être brutal », constate Gabriel Voirol.

A dix ou rien

Le SEPE+ ne verra donc pas le jour. Gabriel Voirol insiste sur le fait que toutes les communes ajoulotes concernées étaient gagnantes, sauf peut-être Porrentruy qui s’est pourtant montré favorable lors d’une votation populaire. Malgré le fait qu’un seul village n’adhère pas au projet, le sort du SEPE+ en est jeté. « Si une des communes refuse, le projet s’arrête. Le SEPE+ est donc enterré », ajoute, résigné, Gabriel Voirol.

La commission du SEPE se réunit ce jeudi pour définir les contours de la suite. Elle doit notamment décider si les autres communes membres du Syndicat intercommunal pour l'épuration des eaux usées de Porrentruy et environs se prononceront sur le SEPE+ ou non. Quoiqu’il en soit, leur avis ne servirait que de baromètre et n’aurait aucune incidence sur l’avenir d’un projet désormais enterré. /mle

Partager
Link
Météo