Des critiques contre une mesure d’économie

Le CS-POP monte au front contre l’imposition d’un montant forfaitaire de 5 francs journalier pour les interventions d’aides et de soins à domicile. Dans un communiqué transmis jeudi matin, le parti estime que la main de l’Etat plonge directement dans le porte-monnaie des plus démunis. Il souligne que, à coups de 5 francs, 150 francs manqueront pour finir le mois. Cette mesure, annoncée fin juin, devrait entrer en vigueur au 1er janvier 2017. Elle devrait toucher l’ensemble des personnes faisant appel aux services d’aides et de soins à domicile, à l’exception des bénéficiaires de prestations complémentaires. /comm+ncp

Partager
Link
Météo