L’union fait la force pour la ligne Porrentruy-Bonfol

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Une charte d'engagement a été signée jeudi matin par les différents acteurs engagés en faveur du maintien de la ligne ferroviaire entre Porrentruy et Bonfol.

Un pas a été franchi dans le processus visant à pérenniser la ligne ferroviaire entre Porrentruy et Bonfol. Les Chemins de fer du Jura, le canton du Jura et les quatre communes ajoulotes riveraines du tronçon de 11 kilomètres emprunté par les CJ (Porrentruy, Alle, Bonfol et Vendlincourt) ont paraphé une charte de collaboration jeudi matin en Ajoie. Cette signature, qui fait office de base de travail, a pour but de regrouper les forces issues des divers acteurs pour maintenir le trafic de trains (voyageurs et marchandises) dans ce secteur. Un comité de pilotage, appelé groupe de projet LPB, a  notamment été constitué. D’ici la fin de l’année 2016, un contrat d’axe sera conclu. Il s’agit d’un nouvel outil de gouvernance en matière de management territorial. Il permettra, d’une part, d’élaborer des principes d’actions concrets et, d’autre part, de définir les rôles de chaque entité sur le court, moyen et long terme. L’idée consiste notamment à densifier les zones situées autour des gares de la ligne, à favoriser l’utilisation des transports publics ainsi qu’à améliorer l’offre. Par ailleurs, un atelier participatif sera organisé le 8 septembre prochain à Alle où il sera question du réaménagement des secteurs des gares.

Une densification autour des gares

« Le jeu en vaut toujours la chandelle : pour un cheminot, on ne supprime pas une ligne. Elle est viable à condition de pérenniser le trafic des marchandises mais aussi en augmentant  le nombre de voyageurs. Pour ce faire, il faut densifier la population aux alentours des gares, ce qui favorise l’usage du train. La hausse des cadences constitue une autre piste », a expliqué le directeur des Chemins de Fer du Jura, Frédéric Bolliger.

« Le canton du Jura a un rôle à jouer via la conception directrice des transports publics mais aussi par l’intermédiaire  du Service du développement territorial  qui doit également collaborer avec les communes pour  densifier l’habitat autour des gares », a détaillé David Eray, ministre de l’environnement. /bbo

Partager
Link
Météo