Verdict reporté

Palais de justice Zoom sur « Palais de justice » (touche ESC pour fermer)
Palais de justice (photo: archives)

Le verdict d’une affaire impliquant une patronne d’une boulangerie sera rendu à une date ultérieure. La juge Marjorie Noirat a levé l’audience après 1h vendredi matin au tribunal de première instance à Porrentruy. Elle a demandé un complément de preuves : deux contrôleurs du service de la consommation et des affaires vétérinaires (SCAV), le mari et l’employé de la prévenue doivent être entendus.

La prévenue, défendue par l’avocat Yves Maître, doit notamment répondre d’infraction à la loi sur les denrées alimentaires et à l’ordonnance sur l’hygiène, suite à une inspection du SCAV en juin 2015.

Quelques dix reproches sont formulés à l’encontre de l’accusé : ils concernent notamment l’irrespect de la conservation des aliments, l’insalubrité du lieu, le désordre généralisé dans le laboratoire, la défectuosité de certains équipements, l’insuffisance en matière d’infrastructures ou encore la négligence d’avoir suivi les directives émises par le SCAV.

La prévenue, qui a appris le métier en Suisse, a répondu aux différentes interrogations de la juge au cours de son audition. Elle s’est notamment dit victime de harcèlement de la part du service de la consommation et des affaires vétérinaires. L’accusée a, par ailleurs, affirmé que la propreté du local était souvent surveillée. Elle a également expliqué qu’elle tente de remettre son commerce depuis un certain temps. /bbo

Partager
Link
Météo