Une biodiversité à protéger

Une biodiversité insoupçonnée au milieu des hautes herbes. La section jurassienne de Pro Natura a acheté au début de l’année dernière la prairie du Banné située à Fontenais. Un plan de gestion a été validé dernièrement. Il permettra de faire l’inventaire des espèces présentes et de mettre en place des mesures appropriées pour protéger le site d’importance cantonale. Il pourrait d’ailleurs bientôt obtenir une reconnaissance nationale. Le pâturage de 3,5 hectares est reconnu pour la richesse de sa flore depuis près de deux siècles. Le scientifique Jules Thurmann avait déjà effectué des recensements sur cette colline au 19ème siècle. Marc Tourette, responsable des réserves naturelles pour Pro Natura, souligne que ce site est une des rares prairies maigres restées intactes en Ajoie.

 

131 espèces répertoriées

En 2010, un inventaire a fait état de 131 espèces botaniques, dont une dizaine se trouve sur la liste des plantes menacées en Suisse, comme par exemple la Véronique de Scheerer. Mais la faune typique des pâturages est également présente sur ces quelques hectares. Les oiseaux ont déjà été en partie répertoriés, certains sont aussi placés sur la liste rouge. Des études doivent encore être réalisées pour définir au mieux les lieux de nidification. Le groupe des mollusques va aussi être regardé de plus près. Les différents inventaires vont se dérouler ces prochains mois.

 

Exploiter pour protéger

La prairie n’a plus été exploitée depuis une vingtaine d’année. De ce fait, des arbustes et des arbres ont pris possession des lieux. La section jurassienne de Pro Natura va procéder cet hiver à un défrichement sur une partie du site. De plus, un contrat avec un agriculteur du village a été établi. Pour protéger la biodiversité, le paysan devra mettre pâturer quelques génisses de mi-août à mi-octobre et de mi-avril à mi-juin. La présence de ce bétail va permettre de nettoyer la prairie. L’accumulation de l’herbe ces dernières années a étouffé certaines plantes qui ont besoin de lumière et de chaleur pour se développer. Pendant la période estivale, les bêtes seront enlevées afin de préserver la germination. /ncp

Partager
Link
Météo