Des salaires plus bas dans le Jura, surtout pour les femmes

Photo: archives Zoom sur « Photo: archives » (touche ESC pour fermer)
Photo: archives

Les niveaux de salaires peuvent enfin être jaugés dans le Jura. Pour la première fois, l’enquête de l’Office fédéral de la statistique offre des données officielles fiables et précises pour le canton. Il ressort de ces chiffres 2014, dévoilés lundi matin par la fistat, Fondation interjurassienne pour la statistique, que les salaires sont plus bas dans le Jura que dans le reste de la Suisse, et que l’écart salarial entre hommes et femmes y est plus important.

5'365 francs. C’est le salaire médian des Jurassiens en 2014, toutes catégories confondues. C’est 824 francs de moins que le salaire médian au niveau national. Selon les branches économiques, les différences sont toutefois marquées. Parmi les salaires les plus bas, l’hébergement et la restauration avec 4’000 francs alors que l’on peut prétendre à 6'500 francs dans la fabrication de machines et d’équipement. Le haut du pavé est détenu par les activités financières, les assurances et l’enseignement avec 7'500 francs. Le niveau de formation est par ailleurs déterminant puisqu’un universitaire gagne environ 8’000 francs, contre 4’440 pour une personne sans formation complète.

L’écart entre hommes et femmes élevé dans le Jura

Tout à fait, 23% contre 18% au niveau suisse. Ainsi le salaire brut médian d’une femme est de 4'658 francs, alors qu'un homme touche 5732 francs. Un phénomène qui s’explique en partie par la structure des emplois, les femmes occupant davantage d’emplois à temps partiel dans des secteurs d’activité mal rémunérés. L’écart se creuse encore avec l’âge, puisque les femmes accèdent plus difficilement à des postes de cadres. Les données pour les femmes ne sont d’ailleurs tout simplement pas disponibles pour les postes de cadre supérieur dans de nombreux secteurs, tant les femmes y sont sous-représentées. Plus difficile à expliquer : l’écart est plus important au niveau du salaire net médian qu’au niveau du salaire brut médian : 3’043 francs pour les femmes contre 4’514 francs pour les hommes, soit une différence de près de 33%. Le travail en équipe ou le week-end pourrait expliquer en partie ce creusement d’écart. Mais les raisons de cette différence restent néanmoins obscures. /iqu + comm

Partager
Link
Météo