Exportations horlogères : recul global

Bâtiment de la Fédération horlogère  Zoom sur « Bâtiment de la Fédération horlogère   » (touche ESC pour fermer)
La Fédération de l'industrie horlogère suisse s'attend a revu ses perspectives à la baisse pour 2016

La dégringolade se poursuit pour les exportations horlogères suisses. Elles ont reculé de 10,6 % au premier semestre, par rapport à la même période de l’an dernier. Le mois de juin a été le pire de l’année, avec une baisse de 16,1 %. La Fédération de l’industrie horlogère Suisse a publié ses chiffres jeudi. Elle explique notamment que cette baisse concerne tous les segments de prix. Les causes de ce recul sont multiples. La surévaluation du franc suisse est bien entendu l’une des raisons évoquées. A cela s’ajoutent l’insécurité liée au terrorisme, ainsi que les changements observés au niveau des flux touristiques.

Tous les marchés touchés

Cette diminution concerne toutes les régions du monde, Hong Kong en tête. Le repli s’élève à moins 26,7 % dans l’ancienne colonie britannique, ce qui influence grandement les résultats sur les marchés asiatiques. Aux Etats-Unis, le recul se stabilise à moins 9,3 %, alors que la situation en Europe reste morose. La France enregistre la plus forte diminution, moins 14,8 %, alors que l’Autriche fléchit mais fait mieux que la moyenne avec une décroissance de 2 %. Un constat s’impose, si certaines régions résistaient au premier trimestre, la baisse est désormais généralisée.

Des résultats attendus

Les résultats présentés jeudi ne constituent pas vraiment une surprise. Lors de l’Assemblée générale de la Fédération de l’industrie horlogère Suisse, fin juin, son président, Jean-Daniel Pasche, indiquait déjà qu’il ne fallait pas s’attendre à une embellie cette année. Il prévoyait même des résultats pires qu’en 2015. Contacté par téléphone, il nous a encore confirmé que les prévisions pour l’année 2016 s’étaient nettement dégradées. La FH prévoit désormais une baisse annuelle comparable à celle présentée jeudi. /ast

Partager
Link
Météo