La récolte de céréales s’annonce très pauvre

"Une petite année au niveau des céréales". C’est ainsi que Michel Crausaz, directeur de Landi ArcJura SA, décrit la récole en cours. Même si cette dernière n’est pas entièrement terminée, la tendance intermédiaire indique que les quantités ramassées seront les plus basses enregistrées depuis années.  Les premières estimations indiquent une baisse de 40% par rapport à une année normale.

Un hiver trop chaud, un printemps trop humide

Les conditions météorologiques sont responsables de cette mauvaise récolte. Un hiver doux a empêché l’éradication des maladies, et les nombreuses pluies printanières ont étouffé certaines parcelles. Quelques problèmes phytosanitaires (mycotoxines) sont également à déplorer.

La qualité est également impactée, mais les critères à la réception sont inchangés et "on reste dans le haut de gamme" selon Michel Crausaz.

Pour les consommateurs, cette mauvaise récolte ne devrait pas avoir d’impact sur les prix : la Suisse peut toujours importer des céréales à l’étranger. Le manque à gagner pour les producteurs sera lui conséquent. /cad

Partager
Link
Météo