La rentrée des classes à la maison

Karine Scheuble et ses deux fils, Mathis et Noé. Zoom sur « Karine Scheuble et ses deux fils, Mathis et Noé. » (touche ESC pour fermer)
Karine Scheuble et ses deux fils, Mathis et Noé, font l'école à la maison et dans le jardin.

S’il fait beau mardi,  jour de rentrée des classes, Noé et Mathis (6 et 4 ans) iront jouer dehors, cueillir des haricots et attraper des papillons. Les deux garçons n’auront pas à se lever à l’aube, ni à être attentif aux dires des maîtres pendant toute une journée : la famille Scheuble a décidé de faire l’école à la maison.

Karine Scheuble, la maman de Noé et Mathis, pense que  l’apprentissage doit passer par le jeu : « Ils sont encore petits, ils ne restent pas concentrés très longtemps. Je leur fais l’école pendant quelques minutes, quand ils sont réceptifs. Ensuite,  je les laisse jouer ». Pour Noé et Mathis, l’école s’apparente donc davantage à un passe-temps, où on apprend ce qui nous fait plaisir. « C’est un peu l’école tous les jours » précise Karine Scheuble. « Pendant les vacances, en week-end, on choisit toujours des activités éducatives. A la mer, par exemple, on leur apprend les phénomènes de marée. »

 

Des objectifs d’études contrôlés

Le canton du Jura permet aux parents qui le souhaitent d’enseigner à domicile. Un programme scolaire est fourni aux familles par le Programme d’études romand. Il s’agit simplement de réunir tous les objectifs d’études d’ici à la fin de l’année scolaire.  Un inspecteur vient alors contrôler les connaissances des enfants, pour s’assurer qu’elles sont bien acquises.
Pour Noé, il s’agira cette année d’apprendre à écrire,  tout en douceur. Selon Karine Scheuble, c’est l’avantage de l’école à la maison : pouvoir respecter le rythme de ses enfants.

Pour en savoir plus : http://www.ief-jura.ch/

Un reportage de Caroline Toussaint, à retrouver ci-dessous (uniquement sur la version classique du site) :

Partager
Link
Météo