Une vitrine jurassienne aux portes de la Suisse

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
L'aire d'accueil est prévue à Boncourt sur l'A16 (photo: archives).

La réalisation de l’aire de ravitaillement sur l’A16 à Boncourt se dessine. L’association de développement économique du district de Porrentruy (ADEP) a relancé le dossier. Les statuts pour créer une société anonyme d’exploitation sont en train d’être écrits alors qu’un dossier de promotion pour les investisseurs devrait être terminé en septembre. Le projet comprendra une station-service, un shop et, surtout, un bâtiment dédié aux produits de la région.

« Cette aire de ravitaillement sera avant tout une vitrine pour la région », s’enthousiasme le secrétaire général de l’ADEP, Jacques Chappuis. Le chargé de projet précise : « C’est la porte de la Suisse depuis la France et la porte de l’Europe pour les Suisses. Il y trois axes routiers principaux avec les pays occidentaux (avec Genève et Vallorbe) et le Jura en fait partie ». Le site offrirait donc une forte visibilité à la région. Pour en tirer profit, l’ADEP souhaite créer un bâtiment entier voué à la valorisation des produits du terroir jurassien et à vendre l’image du Jura. Le concept est encore à dessiner.

Un vieux dossier dépoussiéré

Le dossier d’aire de ravitaillement à Boncourt a été rouvert il y a deux ans par l’ADEP et son président, François Lachat. Il avait été abandonné en 2013 pour des raisons techniques après 15 ans de travaux. Le projet reliait le site à la route cantonale, ce qui ne correspond pas aux normes fédérales. Un groupe de travail, piloté par l’association, planche sur le projet depuis un peu plus d’une année. Le dossier a été revu avec les services du canton et l’Office fédéral des routes et répond désormais aux réglementations de la Confédération.

Une SA pour exploiter le site

L’ADEP s’attèle désormais à élaborer des statuts pour créer une société d’exploitation de l’aire de ravitaillement. Elle aimerait que les investisseurs de la région en soient les actionnaires majoritaires. Pour cela, un dossier de promotion est en élaboration avec la HE-Arc. Il servira à vendre le concept et sera remis fin septembre. Jacques Chappuis estime encore que « ce projet serait un élément moteur pour le canton avec également un potentiel intéressant en termes d’emplois. Pour cela, la région doit se mobiliser ».

L’ADEP tiendra son assemblée générale le 23 septembre en présence du président de la Confédération et conseiller fédéral en charge de l’économie, Johann Schneider-Amman. /lbr

Partager
Link
Météo