Le Jura à la traîne pour mettre ses places de jeux aux normes

Les communes se mettent petit à petit au pas concernant les places de jeux. Les règles en matière de sécurité, tant au niveau des installations que de la maintenance à organiser sont bien fournies. La Suisse a, en effet, repris une norme européenne dans le domaine. À l’échelle nationale, celle-ci ne fait pas office de loi mais c’est la référence utilisée lorsqu’un accident se produit. Les communes s’activent d’ailleurs à changer leurs vieilles installations.

Le Jura en queue de peloton en Romandie

Parmi les communes ayant construit de nouvelles aires de jeux récemment ou étant sur le point de le faire, Bure, Vendlincourt, Le Noirmont, Courroux ou encore Val Terbi peuvent notamment être citées. De manière générale et à l’échelle cantonale, le Jura est toutefois plutôt en retard dans le domaine selon Cédric Eschmann du Bureau de prévention des accidents (BPA), responsable de la sécurité des aires de jeux pour six cantons. « Le Jura fait office de mouton noir, une certaine sensibilisation doit encore être faite. Certaines communes ne sont pas prêtes à engager l’argent nécessaire. C’est un peu moins sexy aujourd’hui de mettre 50'000 francs pour une nouvelle place que de faire de la rénovation de route », souligne-il.  

Val Terbi avait par exemple pris des mesures urgentes il y a quelque temps en bloquant l’accès à certaines places de la commune, à Montsevelier et à Vicques. Celle de Montsevelier a été détruite et une nouvelle érigée sur le même site. À Vicques, par contre, les entraves ont été enlevées sans faire de changements mais l’assainissement suit son cours selon le maire, Michel Brahier. Un montant est mis chaque année au budget en ce sens afin d’effectuer des travaux de mise aux normes de manière régulière.

Il faut dire que les coûts ne sont pas négligeables. Vendlincourt a déboursé récemment 50'000 francs pour aménager de nouveaux jeux dans la cour d’école. C’était nécessaire selon la maire, Catherine Corbat-Falbriard. Les éléments en question avaient, en effet, été posés il y a pratiquement cinquante ans. La nouvelle place sera inaugurée à la rentrée.

Des places de jeux publiques au sens large 

Le BPA rappelle également que les normes en vigueur ne s’appliquent pas qu’aux communes. Toutes les places destinées à des locatifs de plus de deux appartements sont par exemple aussi concernées, tout comme les aires de jeux des restaurants ou encore des crèches. Au final, seul le privé qui construit un toboggan au milieu de son jardin n’est pas tenu de suivre les différentes règles. Il répond, en effet, personnellement de tout accident. /alr

Partager
Link
Météo