Les besoins pédago-thérapeutiques en augmentation

Le Gouvernement jurassien veut tendre vers une meilleure gestion des mesures pédago-thérapeutiques.  De plus en plus d’enfants scolarisés bénéficient de services de logopédie dans le canton. L’ensemble de ces prestations a coûté près de 4.6 millions de francs à l’Etat en 2015. Le budget prévu a été dépassé de plus d’un million de francs. Ce constat a interpellé le député UDC Thomas Stettler, qui a déposé une question écrite sur l’évolution des dépenses de l’Etat dans ce domaine.

Le département de la formation, de la culture et des sports a connaissance de ces dépassements. Un groupe de travail a été formé par le Service de l’enseignement en mai dernier pour se pencher sur cette question. Parmi ses missions, il doit analyser la manière dont on octroie ces mesures de logopédie ou de psychomotricité. Selon le Gouvernement, la pose de diagnostics est aujourd’hui plus systématique, et les enseignants encouragent toujours plus à consulter un spécialiste en cas de difficultés.  Cela induit automatiquement une augmentation des cas. Aujourd’hui, 697 élèves sont suivis en logopédie, soit 32.5 % de plus qu'en 2010. Le groupe de travail devra trouver des solutions pour freiner cette progression. Il souhaite aussi examiner comment ces services sont gérés dans les autres cantons.

Ce groupe se penchera enfin sur la rémunération des logopédistes. Elle n’a fait l’objet d’aucune adaptation depuis 2001. Une étude plus large doit être menée, pour déterminer si les honoraires doivent être révisés.

Le Gouvernement considère que cette problématique doit être traitée rapidement. Le Service de l’enseignement doit trouver des moyens pour mieux maîtriser les coûts et enrayer l’augmentation des cas. /cto

Partager
Link
Météo