La justice confirme l’interdiction de pratiquer à un médecin dans le Jura

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
(photo: archives)

La justice jurassienne approuve la décision du canton d’interdire de pratiquer à un médecin. La Cour administrative du Tribunal cantonal a rejeté le recours de ce généraliste. Ce dernier contestait la décision du département de l’Economie et de la santé qui lui a interdit de pratiquer la médecine à titre indépendant pendant trois ans et lui a retiré le droit d’exercer son métier sur le territoire cantonal. Le jugement, publié jeudi, retient de nombreuses violations des devoirs professionnels.

Le médecin a notamment vacciné des patientes contre la fièvre jaune sans disposer des titres nécessaires pour pratiquer ce traitement. Il s'est également présenté comme spécialiste dans certaines disciplines mais sans en avoir le diplôme. De nombreux courriers font aussi état de difficultés de patients à récupérer leur dossier. D’autres thérapeutes et des patients lui reprochent une attitude généralement inadéquate, ainsi que plusieurs cas de violation du secret médical. L’homme avait pourtant déjà été mis en garde à plusieurs reprises. Il a d’ailleurs reçu un avertissement du canton quelques semaines seulement après l'ouverture de son cabinet en 2008.

Avant son arrivée dans le Jura, le généraliste n'avait pas hésité à falsifier une attestation pour cacher une première condamnation. Il a aussi fait l'objet de plusieurs sanctions déontologiques et condamnations pénales depuis 1994. La Cour a admis que si le département en avait eu connaissance, il lui aurait refusé l'autorisation de pratiquer dans le canton du Jura. Elle a finalement considéré que le recourant n'était pas digne de confiance et ne présentait pas les garanties nécessaires à un exercice irréprochable de la profession. /lbr+comm

Partager
Link
Météo