Un projet « raisonnable »

Villa Beucler Zoom sur « Villa Beucler » (touche ESC pour fermer)
La Villa Beucler accueillera toujours le musée de Jurassica Museum.

Une étape importante pour l’avenir de Jurassica à Porrentruy. Le message qui sera soumis au Parlement a été présenté jeudi matin lors d’une conférence de presse. Le document prévoit un développement en deux temps. La première phase comprend la construction d’un centre de gestion des collections archéologiques, paléontologiques et de sciences naturelles à partir de 2020 pour une mise en fonction en 2022. Le projet est devisé à 7,5 millions de francs et doit voir le jour dans le périmètre de la Villa Beucler. La seconde phase prévoit l’agrandissement du musée actuel et la création de nouveaux espaces. La Fondation Jules Thurmann, qui coordonne les activités du Jurassica Museum, pend d’ailleurs de l’importance.

 

Un centre plus petit mais opérationnel

Le Parlement devra prochainement se prononcer sur un crédit de 600'000 francs. Cette somme doit permettre de financer les études et le concours d’architecture en vue de la construction du centre de gestion. Le bâtiment va se situer à côté de l’actuel musée en face du Pavillon de Fontenais. Toutefois le Gouvernement a d’ores et déjà revu à la baisse les proportions de l’édifice, estimées en premier lieu à 13 millions de francs. Un montant de 7,5 millions de francs est réservé pour sa création. De ce fait, une partie de la collection, qui compte un million de pièces réparties sur dix sites, ne pourra pas être conservée sur place. Damien Becker, le conservateur de Jurassica, estime que cette infrastructure redimensionnée répond aux attentes scientifiques, «avec ce projet, on a quand même l’outil de gestion des collections, on a l’outil pour gérer cette institution ».

 

Le musée attendra la prochaine législature

La réflexion sur le musée interviendra uniquement dans un second temps. Le calendrier évoque l’année 2022 en fonction des résultats de la recherche de fonds privés. Il est prévu d’agrandir la Villa Beucler et de créer de nouveaux espaces muséographiques. Christine Salvadé, la cheffe de l’office de la culture, souligne que les autorités cantonales et la Fondation Jules Thurmann ont « toujours l’ambition d’un grand projet Jurassica sur plusieurs sites et on commence par le début qui est la création d’un centre de gestion ».

 

La Fondation Jules Thurmann prend de l’ampleur

Afin de simplifier la structure de Jurassica Museum, le Gouvernement transmettra également un arrêté au Parlement concernant la Fondation Jules Thurmann. Créée en 2012, cette fondation a pour but de gérer l’ensemble des activités liées à ce projet. Toutefois jusqu’à maintenant, le fonctionnement de Jurassica Museum et son financement manquaient de clarté. L’exécutif cantonal souhaite transférer l’entier du dispositif et du personnel au sein de la Fondation. Il en découlerait un contrat de prestation avec une subvention cantonale de 2,1 millions de francs. Ce montant n’impliquerait aucune augmentation de charges pour l’Etat.

 

Le Jura ne peut-il pas se permettre de voir grand ?

Alors qu’au départ, il était prévu une infrastructure grandiose pour mettre en valeur les découvertes paléontologiques, le Gouvernement revoit ses ambitions à la baisse. Le ministre de la Culture évoque un projet « raisonnable ». Martial Courtet était en direct dans notre journal de 12h15. Il nous livre ses explications. (uniquement disponible depuis la version classique du site internet) /ncp

Partager
Link

Galerie photos liée

23.08.2009
Météo