Réfugiés dans le Jura : le point du Gouvernement

Où en est l’accueil des migrants dans le canton du Jura ? Il y a une année, le Parlement jurassien avait adopté une résolution intitulée « Recevoir davantage de réfugiés au cœur de nos villes et villages ». Le texte demandait que les autorités cantonales étudient toutes les possibilités d’accueil, et que les propriétaires publics, privés, associatifs et religieux mettent à disposition des bâtiments inutilisés. La députée des Verts Erica Hennequin a déposé une question écrite pour demander au Gouvernement jurassien de faire le point sur la situation.

Dans sa réponse, l’exécutif indique que sept structures collectives sont à ce jour gérées par l’Association jurassienne d’accueil des migrants. Cinq se trouvent à Courrendlin, Delémont, Courfaivre, Porrentruy et Montfaucon pour les localités. Deux se situent à Belfond, sur la commune de Saignelégier, et Bellerive, sur la commune de Courroux, hors-localité.

Le Gouvernement indique ensuite qu’il a entrepris vingt-trois démarches auprès de propriétaires pour augmenter la capacité d’accueil. Les centres de Porrentruy et Montfaucon ont permis d’absorber le pic d’arrivées au deuxième semestre 2015. L’AJAM est aujourd’hui en contact avec cinq propriétaires de bâtiments qui pourraient être aménagés en structures collectives en cas de besoin.

Accueil de 115 personnes au premier semestre 2016

Au sujet des particuliers qui ont proposé leur aide par générosité et solidarité, l’exécutif cantonal indique que l’AJAM les a tous rencontrés. Mais ces offres étaient destinées à l’accueil dit « d’urgence », ce qui n’est guère envisageable ni souhaitable, selon le Gouvernement. Les réfugiés attribués aux cantons doivent être pris en charge par des professionnels. Les structures collectives sont donc plus adaptées. L’AJAM a toutefois conservé la liste des personnes qui ont formulé une proposition d’hébergement. Elle les recontactera si nécessaire.

Le Gouvernement explique enfin que le marché du logement n’est pas saturé dans le Jura. L’AJAM n’a donc pas de difficultés majeures à trouver des appartements pour assurer l’accueil après les séjours en structures collectives.

A relever encore que 115 personnes supplémentaires ont été intégrées dans le dispositif cantonal d’accueil de l’AJAM au premier semestre de cette année. L’afflux le plus important a été observé au deuxième semestre 2015, avec 281 personnes. Le canton du Jura est dans l’expectative pour ces prochains mois. Aucune projection ne peut être établie. /rch

Partager
Link

Galerie photos liée

26.10.2016
Météo