Plus de 47 ans au service de l’hôpital de Porrentruy

André Sylvestre Zoom sur « André Sylvestre » (touche ESC pour fermer)
André Sylvestre pose devant un des parterres de fleurs qu'il a confectionné à l'hôpital de Porrentruy.

La fidélité n’est pas un vain mot pour André Sylvestre. Le jardinier du site de Porrentruy de l’Hôpital du Jura quitte ses fonctions mercredi après plus de 47 ans passés au sein de l’établissement. Il s’agit d’un record de longévité pour l’H-JU. A 63 ans, André Sylvestre a décidé de prendre une retraite anticipée bien méritée. L’habitant de Fahy a démarré son activité professionnelle en avril 1969 au sein de l’hôpital de Porrentruy. André Sylvestre s’est retrouvé un peu par hasard au poste de jardinier de l’institution. Il cherchait un emploi dans l’attente de démarrer l’école professionnelle afin de devenir menuisier. Il n’a plus quitté l’hôpital de Porrentruy depuis…

De jardinier à paysagiste

Les activités d’André Sylvestre en tant que jardinier de l’hôpital de Porrentruy ont beaucoup changé au fil des ans. En 1969, l’établissement exploitait encore une porcherie et disposait d’un immense jardin qui alimentait les cuisines en légumes divers. Le potager était exploité par les jardiniers, en collaboration avec les sœurs hospitalières. Il comptait près de 800 pieds de tomates et autant de haricots ainsi des choux-fleurs, de la salade, des choux pommes ou encore des courgettes. Le travail d’André Sylvestre s’assimile aujourd’hui davantage à celui d’un paysagiste puisqu’il entretient les fleurs, le gazon et encore les haies.

Le citoyen de Fahy n’a souhaité qu’à une seule reprise quitter son emploi à l’hôpital de Porrentruy. « En 1979, j’ai passé le permis de poids lourds et je voulais travailler à la place d’armes de Bure mais ça n’a pas marché. Je suis donc resté à l’hôpital de Porrentruy et je ne l’ai jamais regretté », confie André Sylvestre. Il reconnaît qu’il aura « un petit pincement au cœur » au moment de quitter son poste travail. « C’est comme se séparer d’une grande famille », conclut celui qui a passé près d’un demi-siècle au sein de l’hôpital de Porrentruy. /comm + fco

Partager
Link
Météo