Le Gouvernement explique et défend ses nominations

Gouvernement jurassien Zoom sur « Gouvernement jurassien » (touche ESC pour fermer)
Le Gouvernement jurassien s'est exprimé suite à diverses nominations dans l'administration cantonale jurassienne (photo: archives).

Des nominations hors canton au sein de l’administration qui suscitent des interrogations au Parlement jurassien. Deux députés ont profité mercredi matin de l’heure des questions orales pour interpeller le Gouvernement sur le sujet. Stéphane Theurillat a tout d’abord évoqué la nomination d’un duo au poste de chef du Service de l’action sociale. Un duo composé notamment de Muriel Christe Marchand qui habite à Tavannes. Le député PDC de Porrentruy souhaitait savoir si la personne en question allait déménager dans le canton du Jura.

C’est la ministre de l’Intérieur, Nathalie Barthoulot, qui s’est chargée de la réponse. Elle a notamment défendu le choix d’un tandem, ce qui permet, par ailleurs, à une femme d’accéder à un poste à responsabilités. Nathalie Barthoulot a également mis en avant les compétences et la complémentarité du duo formé par Muriel Christe Marchand et par Julien Cattin. « Le canton bénéficiera d’une double expertise pour le prix d’une », selon la ministre de l’Intérieur. Nathalie Bartoulot a également rappelé que Muriel Christe Marchand était originaire des Franches-Montagnes où elle a grandi. « Elle est Jurassienne comme vous et moi », a lancé la ministre de l’Intérieur. Muriel Christe Marchand est aujourd’hui mariée et mère de famille à Tavannes. Un déménagement dans le Jura n’est donc « pas envisageable pour le moment », selon Nathalie Barthoulot. « Rien ne dit toutefois que cette hypothèse ne sera pas envisagée à terme », a conclu la ministre de l’Intérieur.

Et les impôts dans tout ça ?

La seconde question orale liée à ce sujet a été l’œuvre de Suzanne Maître. La députée PCSI a rappelé notamment que le nouveau chef du Service de l’enseignement, Fred-Henry Schnegg, n’habitait pas non plus dans le Jura. Elle a donc demandé s’il était possible de procéder à un partage d’impôts entre les communes de domicile des personnes engagées par le canton mais qui n’y habitent pas et l’Etat jurassien. Le ministre des Finances, Charles Juillard a tenu à rappeler le cadre légal dans sa réponse. « Le lieu de domicile fait foi et les règles de partage d’impôts entre les cantons sont extrêmement strictes dans la législation fédérale », a indiqué le grand argentier cantonal. « En l’occurrence, les critères ne sont pas remplis pour un chef de service de l’administration cantonale », a poursuivi Charles Juillard. Le ministre des Finances a précisé que c’était « à bien plaire que des discussions avaient lieu entre les cantons pour récupérer une partie des impôts des personnes domiciliées à l’extérieur du canton ». Charles Juillard a, enfin, assuré que le canton s’employait « à chaque fois à essayer de trouver des solutions, au moins partielles ». /fco

Partager
Link

Galerie photos liée

26.10.2016
Météo