Un premier tout petit pas vers le doublement des tunnels de l'A16

tunnel Zoom sur « tunnel » (touche ESC pour fermer)
La construction d'un second tube sous le Mont-Russelin et le Mont-Terri n'est pas encore pour demain (photo: archives).

Le Parlement jurassien s'est prononcé en faveur de l'éventuelle ouverture d'un deuxième tunnel autoroutier sous le Mont-Russelin et le Mont-Terri. Il a accepté mercredi après-midi une motion en ce sens du groupe PLR mais sous la forme moins contraignante du postulat. Le législatif s'est exprimé par 30 voix contre 20 et 9 abstentions. Le texte porté par Alain Schweingruber demande au Gouvernement d'intervenir auprès des autorités fédérales pour faire inscrire la réalisation d'un second tube dans le programme des routes nationales. Le Gouvernement avait initialement appelé au refus de la motion avant d'accepter sa transformation en postulat.

Des bouchons et… Alain Morisod

Le ministre de l'Environnement David Eray a certes reconnu l’existence de bouchons à certaines heures dans les tunnels. La situation doit toutefois être relativisée par rapport à d'autres secteurs en Suisse, selon lui. David Eray a également souligné que le canton du Jura avait d'autres priorités comme la liaison entre Delémont et Bâle. Des craintes de pénaliser la H18 ont d'ailleurs été émises par plusieurs groupes parlementaires. Le député Verts et CS-POP Ivan Godat a manifesté, quant à lui, son opposition à un second tunnel avec humour. « Il s'agit d'une solution anachronique qui est à la mobilité de demain ce qu'Alain Morisod est à la chanson française, s'est exclamé l'élu écologiste. Les députés ont finalement tranché en Sweet People en acceptant le postulat. Au Parlement, tout ne finit pas par des chansons, pour paraphraser Beaumarchais, mais bien par un vote... /fco

Partager
Link

Galerie photos liée

26.10.2016
Météo