Visite bernoise à Moutier : le Conseil-exécutif interpellé

La visite de deux Conseillers d’Etat bernois vendredi matin à la gare de Moutier continue de faire des vagues. L’affaire fera écho ce lundi au Grand Conseil, à Berne, puisque les députés autonomistes ont déposé une interpellation urgente pour demander des éclaircissements. Rappel des faits : les UDC Pierre Alain Schnegg et Christoph Neuhaus ont distribué des chocolats et des tracts pour annoncer la mise en ligne d’un document qui montre la présence du canton de Berne dans la cité prévôtoise, en vue du vote communaliste du 18 juin 2017. Une action condamnée par le Gouvernement jurassien, qui a estimé que Berne a enfreint l’accord convenu entre les parties de faire preuve de retenue dans la communication jusqu’à la publication officielle des rapports des experts indépendants.

Une action autorisée par le Conseil-exécutif ?

Les députés autonomistes au Grand Conseil ont donc réagi à leur tour : Irma Hirschi, Pierre Sauvain et Peter Gasser ont déposé ce lundi une interpellation urgente intitulée « La DAJ se prend-elle pour le comité de Force démocratique ? Ils appellent à une « indispensable mise au point ». Leur texte comprend neuf questions adressées au Conseil-exécutif. Les autonomistes demandent notamment si le Gouvernement bernois a autorisé l’action menée par deux de ses membres en gare de Moutier. Ils souhaitent aussi savoir pourquoi la Délégation bernoise aux affaires jurassiennes n’a pas informé les autres signataires de la Feuille de route de cette opération. Les députés autonomistes soulignent également que le document mis en ligne par Berne ne fait pas mention de la fiscalité, de la péréquation intercantonale et des aides aux entreprises. Ils demandent donc au Conseil-exécutif s’il n’a pas enfreint son devoir d’objectivité en dissimulant les domaines sans doute favorables au Jura. A ce titre, les autonomistes souhaitent savoir si des informations complémentaires seront ajoutées à la propagande du canton de Berne.

Et puis reste la question du financement de l’opération. Irma Hirschi, Pierre Sauvain et Peter Gasser s’interrogent : avec quel budget a-t-elle été montée et qui l’a payée ?  Les députés autonomistes terminent par cette pique : pour eux, il est important que le Conseil-exécutif explique rapidement la différence entre sa Délégation pour les affaires jurassiennes et le comité du mouvement anti-séparatiste Force démocratique.

Riposte de l’UDC JB

L’UDC du Jura bernois a également pris position ce lundi. Le parti agrarien a publié un communiqué intitulé « Fin du bal masqué » au sujet de la venue de Pierre Alain Schnegg et Christoph Neuhaus à Moutier. « Il ne s’est trouvé que le Gouvernement jurassien pour s’énerver et protester dans une de ses lamentations dont il a le secret », écrit l’UDC JB. Le parti rappelle des faits : début juin, le ministre Charles Juillard s’est rendu à Moutier « pour féliciter, se faire photographier et discourir avec le maire séparatiste Marcel Winistoerfer, fraîchement élu. Le 23 juin, la ministre Nathalie Barthoulot a fait un discours à Moutier pour expliquer l’attachement du Gouvernement jurassien pour la cité prévôtoise ». L’UDC du Jura bernois note que « le Conseil-exécutif n’a pas protesté contre ces ingérences et cette propagande, puisqu’il a heureusement mieux à faire que d’aller pleurnicher chez la Conseillère fédérale Simonetta Sommaruga ». Pour les agrariens, « entendre les dénonciations de l’exécutif jurassien a quelque chose de délicieusement grotesque ».

L’UDC JB écrit que « cet épisode a au moins eu le mérite de faire tomber le masque : si l’on écoutait le Gouvernement jurassien, Berne devrait se taire pendant que le Jura ferait tranquillement sa propagande avec une régularité de métronome ». Le parti évoque encore la présence des ministres à la Fête du peuple ce week-end à Delémont. Pour lui, « l’exécutif cautionne l’action du Mouvement autonomiste jurassien, qui a pour but la destruction de l’unité territoriale d’un canton voisin ».

L’UDC JB conclut en affirmant que « le Gouvernement bernois ne s’en laisse pas conter et s’émancipe au bon moment d’une attitude bien trop discrète en regard de l’enjeu ». /rch + comm

Partager
Link
Météo