Le dossier de la psychiatrie jurassienne avance

La réflexion sur la psychiatrie jurassienne suit son cours. Le Gouvernement a transmis en fin de semaine dernière sa réponse à la question écrite du député UDC Romain Schaer. L’élu disait avoir appris qu’un comité de pilotage travaillait sur la question de l’intégration de la psychiatrie jurassienne à l’Hôpital du Jura. Il voulait en connaître l’état des lieux et si un centre de compétences intercantonal serait envisageable. Dans sa réponse, le Gouvernement confirme que la réflexion est bien avancée.

Un comité de pilotage a planché plusieurs mois sur la question. Il vient de transmettre son rapport au ministre de l’économie et de la santé. Son analyse a notamment porté sur quatre aspects en vue d’une potentielle intégration de la psychiatrie cantonale jurassienne à l’Hôpital du Jura : gouvernance et processus, infrastructures et investissements, statut du personnel et modèle financier et coûts cachés. Ce rapport doit désormais passer sous la loupe du Département avant d’être soumis au Gouvernement qui rendra sa décision à l’automne. L’Hôpital du Jura devra ensuite se déterminer. Les options retenues feront certainement l’objet de discussions devant le Parlement.

Quant aux relations intercantonales, elles existent, notamment du fait que les patients de l’ancienne UHMP sont actuellement pris en charge par les SPJBB, les services psychiatriques du Jura bernois – Bienne-Seeland, et le Centre neuchâtelois de psychiatrie. Une réflexion est lancée en vue de généraliser la coopération, en premier lieu au niveau pédopsychiatrique. Les SPJBB sont en outre en passe de devenir une société anonyme. Le Gouvernement se dit attentif à l’évolution de cette situation. /iqu

Partager
Link

Galerie photos liée

26.10.2016
Météo