Le 10'000e arbre planté dans les forêts protectrices du Jura

Le Jura compte 10'750 hectares de forêts protectrices. Zoom sur « Le Jura compte 10'750 hectares de forêts protectrices. » (touche ESC pour fermer)
Le Jura compte 10'750 hectares de forêts protectrices.

Il a été planté ce mercredi au Pré Martin sur la commune du Clos du Doubs. Cet arbre protecteur est le 10’000e et dernier d’une campagne de plantation débutée en 2013.

Ces arbres, offerts par Helvetia Assurance au canton du Jura, sont destinés à repeupler les forêts protectrices jurassiennes et renforcer des secteurs pouvant présenter des risques de chutes de pierres, glissements de terrain et autres phénomènes torrentiels. Pour accueillir ces nouvelles plantations, les gardes forestiers de triage avaient proposé différents sites parmi les 10'750 hectares de forêt protectrice que compte le canton. « On va notamment protéger les voies de communication, les routes cantonales, mais aussi les lignes de chemin de fer. Très souvent la forêt se rajeunit par elle-même mais les nouvelles plantations permettent d’apporter des compléments. », explique Patrice Eschmann, chef de l’Office jurassien de l’environnement.

Le Pré Martin au Clos du Doubs a déjà fait l'objet d'un glissement de terrain. Zoom sur « Le Pré Martin au Clos du Doubs a déjà fait l'objet d'un glissement de terrain. » (touche ESC pour fermer)
Le Pré Martin au Clos du Doubs a déjà fait l'objet d'un glissement de terrain.

Les forêts protectrices permettent notamment de prévenir les chutes de pierres. Zoom sur « Les forêts protectrices permettent notamment de prévenir les chutes de pierres. » (touche ESC pour fermer)
Les forêts protectrices permettent notamment de prévenir les chutes de pierres.

Dans le Pré Martin au Clos du Doubs où a été planté le dernier arbre, le secteur est sensible aux glissements de terrain et surplombe une route située en contrebas. C’est donc pour prévenir de tels risques que de jeunes arbres ont été plantés. « Il y a ici une trouée avec des saules qui penchaient vers le bas, on les a donc coupés et on les remplace par des tilleuls. On a donc planté une cinquantaine de tilleuls à grande feuille parce qu’ils sont réputés pour stabiliser les peuplements en cas de glissement ou éboulement. », détaille Jean-François Rollat, garde-forestier en charge des forêts protectrices du Jura.

Si la campagne de plantation de ces 10'000 arbres touche à sa fin, l’entretien des forêts protectrices n’est pas fini pour autant. « C’est une tâche permanente », rappelle Patrice Eschmann. Il faut désormais veiller à ce qu’ils produisent le résultat escompté. Chaque année, le canton du Jura investit 700'000 francs pour l’entretien et la gestion de ces forêts. /jpi

Partager
Link
Météo