Des réponses sur le projet de géothermie

Projet pilote de géothermie profonde à Haute-Sorne Zoom sur « Projet pilote de géothermie profonde à Haute-Sorne » (touche ESC pour fermer)
Le projet de géothermie profonde à Haute-Sorne continue à à faire couler de l'encore (photo: archives).

Le Gouvernement jurassien défend le projet de géothermie profonde prévu à Haute-Sorne. L’exécutif vient de répondre à une question écrite de Damien Lachat. L’élu UDC de Bassecourt s’inquiétait des éventuelles conséquences du projet et souhaitait des éclaircissements sur pas moins d’une quinzaine de points. La réponse du Gouvernement jurassien est donc circonstanciée : près de cinq pages. L’exécutif précise, en préambule, que les éléments sur lesquels il s’appuie sont tirés de divers documents et notamment du projet déposé publiquement.

Des éléments destinés à rassurer

Rien de très nouveau sous la terre mais des précisions tout de même. Le Gouvernement jurassien entend rassurer et répète que la technique utilisée – la stimulation hydraulique – n’a jamais entraîné de déformations des sols. Aucun produit chimique ne sera, par ailleurs, utilisé sauf peut-être de l’acide chlorhydrique dilué, comme c’est le cas pour les puits d’eau potable. Concernant la boue qui remontera à la surface, elle sera traitée selon les prescriptions en vigueur. Le Gouvernement indique également que les normes de sécurité seront les mêmes que pour un forage gazier ou pétrolier.

En ce qui concerne l’eau nécessaire, l’exécutif répète qu’elle proviendra du Tabeillon et éventuellement du réseau d’eau communal. Les débits minimaux du cours d’eau seront toutefois respectés et la priorité sera accordée aux besoins de la population. Quant au risque sismique, il est considéré comme ayant une influence négligeable par rapport à la profondeur du forage. Enfin, selon le Gouvernement, la société Géo-Energie Suisse en charge du projet présente toutes les garanties en termes d’assurances, même en cas de faillite. /com + fco

Partager
Link
Météo