Delémont fait un pas pour ses aînés

L'Hôtel de ville à Delémont Zoom sur « L'Hôtel de ville à Delémont » (touche ESC pour fermer)
L'Hôtel de ville à Delémont

Le Conseil de ville delémontain veut accroître l’accueil des personnes âgées. Réuni lundi soir, il a donné son aval à la mise à disposition en droit de superficie de parcelles communales sur le site de Clair-Logis et aux anciens abattoirs. Ces terrains doivent accueillir de nouvelles infrastructures et offrir des lits supplémentaires en EMS et UVP (unités de vie psychogériatriques), des appartements protégés et un centre de jour. Le message au corps électoral adopté lundi soir sera soumis à la population en novembre.

Des retouches

Tous les partis, à l’exception de l’UDC, ont salué ces projets destinés à répondre à l’évolution démographique de la ville. Des précisions et des propositions de modification du texte ont toutefois été demandées. Quatre changements ont passé la rampe. À l’initiative du CS-POP Vert, il sera ajouté au message que les autorités veilleront à ce que les appartements protégés soient financièrement accessibles aux bénéficiaires de prestations complémentaires. Sur demande socialiste, les entreprises et sous-traitants en charge des travaux s’engageront à respecter les conventions collectives de travail en vigueur dans leur branche. Le texte précisera également qu’aucun droit d’emption ne sera accordé. Enfin, comme demandé par le PLR, la valeur vénale servant de base au calcul des rentes sera indexée.

Solidarité avec Belfort

Parmi les autres décisions prises lundi soir par le Conseil de ville, une résolution du groupe CS-POP Vert a été plébiscitée. Elle demandait que le législatif delémontain apporte son soutien aux employés d’Alstom qui a annoncé la fermeture de son site de production de locomotives à Belfort, ville jumelée avec Delémont.

Les conseillers de ville ont par ailleurs refusé un postulat et une motion de Dominique Baettig. L’UDC demandait dans le premier la mise sur pied d’une consigne en monnaie locale complémentaire pour inciter à ramener et trier ses déchets. Il souhaitait dans la seconde que soit créé un patrimoine pour chaque enfant qui naîtrait à Delémont. Les élus ont enfin accepté la motion du socialiste Jude Schindelholz qui demandait que l’obligation de résidence ne soit plus mise en avant dans les annonces de postes d’employés communaux. /iqu

Partager
Link
Météo