Quatre stations pour lutter contre les crues

La station hydrologique sur la Sorne à Bassecourt Zoom sur « La station hydrologique sur la Sorne à Bassecourt » (touche ESC pour fermer)
La station hydrologique sur la Sorne à Bassecourt

Le Jura poursuit sa lutte contre les crues. Quatre nouvelles stations hydrologiques cantonales, opérationnelles depuis août, ont été présentées vendredi. Ces installations entrent dans la stratégie cantonale de surveillance, adoptée en 2014. Elles complètent les sept stations fédérales existantes afin de mieux couvrir le territoire jurassien. Leur coût s’est élevé à 100'000 francs, dont un peu moins de 40'000 francs à charge du canton grâce aux contributions de la Confédération et de l’ECA.

Ces stations mesurent en continu le débit des cours d’eau sur lesquels elles ont été implantées, en l’occurrence la Sorne à Bassecourt, la Cœuvatte à Lugnez, l’Allaine à Alle et la Vendline à Bonfol. La ville de Porrentruy a elle aussi installé une nouvelle station sur le Bacavoine qui fournit les mêmes données. Les données sont transmises à des serveurs et mises à disposition sur le site internet du canton. Si le débit dépasse certaines valeurs, l’alerte est donnée par sms à la Cellule Crues JU, qui entrera en fonction en janvier 2017 et regroupera les compétences de l’Office de l’environnement, de la police cantonale et de l’Etablissement cantonal d’assurance. En cas de crue, c’est cette cellule qui sera chargée de filtrer l’information et de la communiquer aux responsables communaux afin de prendre les mesures nécessaires, par exemple organiser l’évacuation.

Ces stations hydrologiques pourront par ailleurs servir à l’avenir à collecter d’autres types de données. Des sondes supplémentaires pourront être intégrées au système pour un suivi environnemental, sur les périodes de sécheresse par exemple, ou pour vérifier la qualité de l’eau notamment. /iqu

Partager
Link
Météo