Prélude remplacera les APR

Le directeur des APR, Pierre-Michel Raetzo, est d'attaque pour relever d'importants défis jusqu'au lancement de Prélude SA Zoom sur « Le directeur des APR, Pierre-Michel Raetzo, est d'attaque pour relever d'importants défis jusqu'au lancement de Prélude SA » (touche ESC pour fermer)
Le directeur des APR, Pierre-Michel Raetzo, est d'attaque pour relever d'importants défis jusqu'au lancement de Prélude SA

Les Ateliers protégés de Courtelary et Reconvilier s’appelleront Prélude SA dès le premier janvier. Ce changement s’inscrit dans le processus d’autonomisation des Services psychiatriques Jura bernois – Bienne – Seeland. Les APR deviendront ainsi indépendants du canton de Berne et proposeront toujours une centaine d’emplois à des personnes handicapées. Restent des étapes importantes à franchir.

Beaucoup à faire en moins de trois mois

Le grand défi sera avant tout d’assurer le financement de Prélude SA en avant le premier janvier prochain. « Nous devons trouver 200'000 francs », explique le directeur des APR Pierre-Michel Raetzo. Des contacts ont déjà été pris avec des entreprises, des partenaires sociaux et des privés, et tout devrait bien se passer. A la question de savoir s’il est serein, Pierre-Michel Raetzo répond « serein, oui, confiant, oui, anxieux, sûrement ! Les choses ne sont pas simples, mais au vu des démarches déjà entreprises, je pense qu’on va y arriver. Ça demandera de gros efforts, mais ça en vaut la peine puisqu’il s’agit de cent personnes handicapées et de leur travail ».

La nouvelle entité doit par ailleurs valider ses statuts. Elle doit aussi établir les nouveaux contrats de ses employés qui ont tous été licenciés par le canton de Berne en septembre afin de permettre la transition. Une réduction de poste est d’ailleurs prévue. L’institution compte actuellement 15,6 emplois plein-temps, et il est prévu d’en supprimer 3,8 au minimum, il s’agira de l’étape la plus difficile pour Pierre-Michel Raetzo. Il espère franchir que ces deux points seront réglés avant mi-novembre.

Le directeur explique que certaines mesures ont par ailleurs déjà été prises. Le site des APR à Courtelary a été fermé en septembre. Les personnes handicapées employées sur ce site ont toutes été transférées à Reconvilier.

Diversifier pour assurer le fonctionnement

Prélude SA va devoir diversifier ses activités pour assurer son équilibre budgétaire. Actuellement, les Ateliers protégés n’ont pas à dégager de bénéfice. Une fois qu’ils ne feront plus partie des SPJBB, la donne va changer. Sur 2,9 millions de francs de budget, 1,7 million sera assuré par des contrats de prestations cantonaux. Le reste devra être garanti par le chiffre d’affaires de la société. Il devra donc passer de 960'000 francs actuellement à près de 1,2 million d’ici fin 2017.

Pour y parvenir, la société va élargir ses prestations et offrir de nouveaux services. Pierre-Michel Raetzo s’en réjouit et explique que cela permettra aussi de diversifier le travail des bénéficiaires. L’institution va par ailleurs développer une politique plus agressive pour trouver de nouveaux clients. Un poste de commercial devrait notamment être créé à cet effet. /ast

Partager
Link
Météo