Vote communaliste, culture et économie au programme du CJB

Le CJB salue le rapport des experts indépendants chargés de répondre aux questions des Prévôtois en vue du vote communaliste. Le texte a été présenté publiquement mi-septembre. Les membres du Conseil du Jura bernois en ont discuté lors de leur dernière séance plénière et ont présenté leurs conclusions mardi matin. Ils ont aussi abordé le rapport sur l’avenir du site hospitalier de Moutier. Ces deux documents ont apporté satisfaction au sein du CJB, qui qualifie les textes d’excellent outil pour informer la population. Pour l’heure, l’institution indique qu’elle jouera un rôle d’observateur dans ce dossier. Elle n’exclut toutefois pas des prises de position futures et garanti que l’avis de la minorité du conseil sera aussi communiqué avec transparence.

Soutien à l’économie régionale

La Chambre d’économie publique du Jura bernois peut compter sur l’aide du Conseil du Jura bernois. Le CJB s’est prononcé en faveur d’un soutien ferme aux propositions de la CEP en faveur de l’économie régionale. Cette dernière propose notamment de prolonger le délai cadre pour le chômage partiel ainsi que la prise en charge des postes de rechercher et développement par le chômage partiel. A cela s’ajoute notamment la volonté d’un soutien direct à la formation professionnelle. Le CJB entend apporter son appui à ces revendications. Il les défendra notamment lors de sa rencontre annuelle avec le directeur bernois de l’économie publique, Christoph Ammann. L’institution prévoit aussi d’envoyer une lettre au Secrétariat d’Etat à l’économie. La CEP en a fait de même dans le courant de l’été, mais sans réponse pour le moment. Le CJB estime qu’une prise de position d’un second acteur pourrait contribuer à faire bouger les choses.

Le Conseil du Jura bernois apporte par ailleurs son soutien au projet du programme PHR Economie porté par l’association intercantonale arcjurassien.ch. Ce dernier vise à faire un inventaire des services qui peuvent être proposés aux entreprises dans la région, afin qu’elles favorisent les prestations fournies à un niveau régional, ce qui permet de conserver des revenus locaux plutôt que de voir de l’argent partir dans d’autres régions.

Culture : un gros chantier

Le conseil du Jura bernois revoit par ailleurs sa politique culturelle. Jérôme Benoit, le nouveau délégué à la culture de l’institution en poste depuis le début de l’année, a présenté mardi les principaux chantiers qui l’occuperont dans les mois à venir. Il entend notamment réformer le concept culturel de l’institution dont la première mouture a été élaborée en 2007. Le document a porté ses fruits jusqu’ici, et les acquis doivent être conservés, selon Jérôme Benoit. Il doit cependant évoluer pour permettre une meilleure réactivité face aux changements du paysage culturel de la région, changements qui s’accélèrent. Il serait ainsi possible de fixer des priorités d’encouragement dans certains domaines, ce qui n’est pas évident dans la situation actuelle.

Parmi les autres dossiers importants, Jérôme Benoit évoque la médiation en cours autour de l’Abbatiale de Bellelay, le regroupement des bibliothèques du Jura bernois ou encore le relogement du Pantographe dans le Jura bernois. Le CJB a par ailleurs décidé d’augmenter la subvention accordée à la Société jurassienne d’émulation afin de montrer sa volonté de poursuivre les collaborations interjurassiennes, quel que soit le résultat du vote communaliste à Moutier le 18 juin prochain.

Chantier de Loveresse : le CJB demande aussi des réponses

Les irrégularités dénoncées la semaine dernière sur le chantier du centre d’entretien des Ponts et chaussées à Loveresse suscitent la stupéfaction du CJB. Il va prochainement écrire à la Directrice des travaux publics pour demander des explications à ce sujet, tout en faisant part d’un certain étonnement.

Globalement favorable à la modification de la loi sur les préfets

La loi sur les préfets en cours de consultation obtient un préavis globalement favorable de la part du CJB. Le Conseil du Jura bernois demande toutefois que les dotations en personnel soient adaptées afin de permettre aux préfets d’accomplir les nouvelles tâches qui leur seront confiées. L’institution souhaite aussi que les préfets qui arrivent à l’âge de la retraite puissent prolonger leur travail jusqu’au terme de leur mandat, ou jusqu’à ce qu’ils trouvent un successeur.

Groupe de parole à créer

Enfin, en ce qui concerne la violence domestique, le CJB propose la création d’un groupe de parole pour personnes violentes dans le Jura bernois, comme il en existe dans la partie alémanique du canton de Berne. Actuellement, les individus concernés doivent se rendre à Neuchâtel.

Partager
Link
Météo