« Des étudiants, mais pas autant qu’espéré »

Certains commerçants constatent une hausse de leur clientèle pendant les pauses des étudiants de Strate J. Zoom sur « Certains commerçants constatent une hausse de leur clientèle pendant les pauses des étudiants de Strate J. » (touche ESC pour fermer)
Certains commerçants constatent une hausse de leur clientèle pendant les pauses des étudiants de Strate J.

Delémont est-elle devenue une ville étudiante ? Quinze jours après la rentrée qui a vu le nouveau bâtiment Strate J accueillir près de 160 étudiants, les commerçants du quartier livrent leurs premières impressions.

La vie autour du campus est un peu plus mouvementé qu'auparavant et les commerçants aux premières loges n’ont pas tardé à en ressentir les effets. "On voit des jeunes entrer, sortir, boire un café vers 9h30 sur la terrasse pendant la pause, ou prendre un sandwich le midi. Ca bouge un peu plus qu'avant mais on s'attendait quand même à une plus grande affluence. Disons qu'on voit quand même cinquante à soixante étudiants par jour", confie Sophie qui travaille dans une boulangerie-pâtisserie située juste en face de la tour de verre Strate J. Même constat dans cette supérette près de la gare où des dizaines d’étudiants passent chaque jour. Celui qui se frotte les mains, c'est aussi Damien qui tient une librairie à 200 mètres du campus. "Les étudiants sont venus au compte-goutte en fonction des dates de rentrée. Mais on a vu une nette progression de notre clientèle effectivement. Surtout pendant les heures de pause, le midi et le soir après 17h où la moyenne d'âge dans la rue a un peu chuté !", décrit le libraire.

Mais ce n’est pas tout le quartier qui profite de cette nouvelle vie. Ces deux kebabs situés à quelques centaines de mètres de Strate J n’ont pas observé de nouvelle clientèle. Fatoche qui tient une petite restauration rapide près de la poste croise elle aussi très peu de ces nouveaux étudiants. "Je pense qu'on est un peu loin du campus. C'est fréquenté jusqu'à la gare mais au delà ça devient tout de suite plus calme. J'étais déjà pessimiste au début, je ne comptais pas trop sur l'arrivée de ces nouveaux élèves. Ils vont aussi mettre du temps à nous trouver, il faut encore patienter pour voir si cela va apporter quelque-chose.", pense Fatoche. Le temps permettra peut-être aux étudiants de davantage découvrir et s'approprier les lieux. D’autant que tous n’ont pas encore repris le chemin des études. /jpi

Partager
Link
Météo