La Raiffeisen Ajoie est-elle toujours proche de ses clients ?

Raiffeisen Porrentruy Zoom sur « Raiffeisen Porrentruy » (touche ESC pour fermer)
La succursale à Porrentruy de Raiffeisen Ajoie

« Proximité : situation de quelque chose qui se trouve à peu de distance de quelqu’un », voici la définition du Larousse. Mais le sens de ce mot n’est pas toujours compris de la même manière par tout le monde. La Raiffeisen met souvent en avant sa proximité pour séduire les clients. Avec l’annonce de la suppression du bancomat de Miécourt, la fermeture de la succursale de Bonfol et une ouverture sur rendez-vous à Cornol et Courtemaîche, le maire de Bonfol estime que cette institution bancaire ne devrait plus utiliser ce slogan. Selon Fernand Gasser, la succursale du village attire toujours du monde, malgré les raisons évoquées pour justifier la fermeture. Dès janvier, il faudra se déplacer à Alle, mais « ce n’est pas évident pour les personnes âgées », souligne le maire.

 

Ne pas confondre proximité et présence sur place

La banque Raiffeisen Ajoie se défend d’être toujours proche de ses clients. Didier Nicoulin, le président de la direction, estime qu’il ne faut pas « confondre proximité et présence sur place. « On ne peut pas ouvrir un guichet derrière chaque porte de maison » souligne-t-il. D’ailleurs les clients n’utilisent plus les guichets, moins 20% en septembre par rapport à l’année dernière sur le site de Porrentruy. La clientèle recherche désormais des conseils professionnels donnés par des spécialistes qui sont regroupés dans quelques succursales. La politique de proximité se traduit également, selon Didier Nicoulin, par le sponsoring. Il met également en avant les 42 personnes employées par la banque, ainsi que la charge fiscale de 1 million de francs versés chaque année. De plus, les décisions se prennent localement : « des gens de la région qui décident pour des dossiers de la région ». /ncp

Partager
Link
Météo