Un bol d’air pour les producteurs de betteraves

La récolte de betteraves et les expéditions vers Aarberg pour la production de sucre battent leur plein dans le Jura. Pourtant, la météo de cette année n’a pas souri aux agriculteurs, qui ont vu les rendements être pratiquement réduits de moitié. Heureusement pour eux, Sucre Suisse SA a pris des mesures pour produire 10'000 tonnes supplémentaires, établissant ainsi une hausse temporaire des quotas. Plusieurs producteurs de la région ont saisi l’opportunité.

« Une chose positive »

« Ces quotas visent à compenser les récoltes relativement faibles de 2015 et 2016. Ils sont toutefois soumis à une participation au coût du transport, ce qui est une nouveauté. C’est une chose à notre sens positive, tant que les quantités de base ne soient pas, elles aussi, soumises à ces participations aux frais de transport », explique Michel Darbellay, le directeur de la Chambre jurassienne d’agriculture. Qui ajoute : « Ces quotas permettent d’avoir une production qui reste intéressante au niveau financier, malgré la baisse des prix survenue ces dernières années ».

Pour ces quotas temporaires supplémentaires, les producteurs doivent payer quatre francs par tonne de betteraves expédiées à Aarberg. « Un agriculteur qui dépasse son quota de production est pénalisé de dix francs. Produire du quota temporaire reste donc intéressant, même en devant participer au coût de transport », conclut Michel Darbellay. /rch

Partager
Link
Météo