MSF: le point sur la crise migratoire

3167 personnes ont déjà perdu la vie en Méditerranée en 2016 selon le HCR et OIM. L’Europe doit proposer des alternatives sûres et légales aux réfugiés et aux migrants (source: MSF) Zoom sur « 3167 personnes ont déjà perdu la vie en Méditerranée en 2016 selon le HCR et OIM. L’Europe doit proposer des alternatives sûres et légales aux réfugiés et aux migrants (source: MSF) » (touche ESC pour fermer)
3167 personnes ont déjà perdu la vie en Méditerranée en 2016 selon le HCR et OIM. L’Europe doit proposer des alternatives sûres et légales aux réfugiés et aux migrants (source: MSF)

La crise migratoire qui touche l’Europe n’est que le reflet de nombreux drames humains. Des drames auxquels sont confrontées les ONG qui agissent sur le terrain pour venir en aide à ces populations déplacées. Parmi elles, Médecins sans frontières, qui dispose notamment d’un siège à Genève. MSF Suisse dispose d’un budget annuel de 150 millions pour mener ses missions à bien, avec 250 employés dans le pays et 5'000 sur le terrain. L’organisation intervient dans les pays en guerre mais est aussi très active sur la route des migrants. Thomas Nierle, président de MSF Suisse (son uniquement depuis la version classique du site Internet) :

Dans les zones de guerre, les populations déplacées se retrouvent confrontées à des situations très difficiles, avec parfois rien d’autre sur le dos que leurs habits et sans logement. Il est essentiel pour leur survie de leur permettre d’accéder aux soins de base. Une mission qui s’est compliquée ces derniers mois. Thomas Nierle (son uniquement depuis la version classique du site Internet) :

Au niveau des perspectives, Thomas Nierle insiste sur la nécessité d’accueillir les réfugiés et de leur offrir des conditions dignes et humaines. Il ne se décourage pas malgré l’esprit de fermeture constaté actuellement dans la plupart des pays européens. « Nous avons toujours de l’espoir, car l’humanité a besoin d’espoir. Nous allons continuer à lutter, il y a des petits succès ici et là, et il faut construire sur ces succès pour démontrer qu’en ayant une approche humaine, nous n’avons pas grand-chose à perdre et beaucoup à gagner ».

Thomas Nierle donnera une conférence sur le thème : « Crise migratoire, les perspectives de MSF » le 26 octobre dès 19 heures sur le site de Moutier de l’Hôpital du Jura bernois. Le prix d’entrée est de 10 francs. /ast

Partager
Link
Météo