L'eau retrouve un rythme de croisière

Une situation « sérieuse » pour les ressources en eau dans le Jura. L’année dernière a été marquée par une sécheresse relativement longue, ce qui asséché plusieurs sources et fait baisser le niveau des nappes phréatiques. Les pluies survenues ensuite ont permis de reconstituer la plupart des réserves mais il faudra du temps pour qu’elles retrouvent une situation normale, certainement une année. À l’office cantonal de l’environnement, le responsable du domaine eau juge la situation de l’année passée globalement sérieuse mais pas critique. Un jugement qui varie toutefois selon les régions, précise Nicolas Eichenberger : « L’Ajoie et la Vallée de Delémont ont été plus touchées que les Franches-Montagnes, par exemple ».

Actuellement, les cours d’eau se portent bien: « les débits sont bons », estime le responsable, et les nappes se réapprovisionnent. Cependant, tout n’est pas parfait et l’avenir doit être appréhendé avec précaution. Ces situations qui étaient exceptionnelles pourraient devenir la règle : le changement climatique risque de provoquer une régularité de ces phénomènes de sécheresse. Conscient de cette situation, le canton anticipe : « Il faut améliorer l’interconnexion des réseaux et avoir une meilleure gestion de l’eau par temps sec », explique Nicolas Eichenberger. Dans le Jura, les réserves d’eau sont réparties inégalement entre les régions et les villages. Les communes qui sont mieux loties par la nature sont donc amenées à soutenir celles qui ont des difficultés. Le service améliore cette collaboration.

Par ailleurs,  la nouvelle loi sur la gestion des eaux va entrer en vigueur. Le texte prévoit le maintien de la valeur des infrastructures. Les pertes d’eau conséquentes à la qualité des équipements devraient être corrigées.  /lbr

Partager
Link
Météo