L’immigration vue à travers l’emblème des pays

Annick Woungly accompagnée de l'écusson jurassien aux couleurs de son pays d'origine, Cuba. Zoom sur « Annick Woungly accompagnée de l'écusson jurassien aux couleurs de son pays d'origine, Cuba. » (touche ESC pour fermer)
Annick Woungly accompagnée de l'écusson jurassien aux couleurs de son pays d'origine, Cuba.

Un regard graphique sur le phénomène de l’immigration. C’est ce que propose Annick Woungly dans le cadre de son exposition Juramerica. Cette dernière sera présentée samedi soir au Centre l’Avenir à Delémont à l’occasion d’une soirée organisée par l’Association culturelle latino-américaine du Jura. La graphiste cubaine, établie dans la capitale jurassienne, a combiné vingt drapeaux de pays d’Amérique du Sud avec l’écusson jurassien. Elle voit son travail comme une manière de mettre en image l’intégration et de montrer le mélange des cultures comme une richesse.  

En combinant les symboles, Annick Woungly a choisi de garder la forme du drapeau jurassien et d’y intégrer des éléments d’autres drapeaux. Pour elle, cette façon de faire reflète ce qui se passe dans le processus d’intégration, à savoir l’adaptation à une certaine discipline, à un certain cadre.  

L’exposition Juramerica sera également présentée à l’occasion du Tropicana Beach Contest qui se tiendra du 10 au 12 décembre à Bassecourt. /alr

Partager
Link
Météo