Année mouvementée pour Philippe Perrenoud

Philippe PerrenoudUne expérience enrichissante mais aussi très éprouvante. Philippe Perrenoud se réjouit d’arriver au terme de son année de présidence du gouvernement bernois. Le citoyen de Tramelan a vécu douze mois mouvementés, marqués notamment par un clivage renforcé entre un gouvernement à majorité rose-vert et un Grand conseil très à droite. Le Conseil-exécutif a connu plusieurs défaites devant le peuple lors des votations sur Mühleberg, sur l’imposition des véhicules et la loi sur l’énergie.
 
Le centre de santé, toujours une éventualité
 
Philippe Perrenoud a également été occupé dans la région avec notamment la polémique autour de l’avenir de l’Hôpital du Jura bernois. Le conseiller d’Etat regrette que sa proposition de transformer le site de Moutier en centre de santé ait été perçue comme une provocation.
 
La seconde mouture de la planification bernoise des soins ne comporte plus cette mention. Philippe Perrenoud souligne toutefois que cela ne change rien aux réflexions qui doivent être menées pour assurer la pérennité de l’HJB.
 
Le Conseil-exécutif ne veut «offenser personne»
 
Autre dossier: la Question jurassienne et la récente prise de position du gouvernement bernois quant à un vote sur l’avenir institutionnel de la région. Philippe Perrenoud souligne que le Conseil-exécutif n’a voulu «offenser personne» en proposant une échéance et en définissant le libellé de la question qui pourrait être posée à la population.
 
Philippe Perrenoud parle d’un «acte de transparence» mais admet que les détails d'un vote devront faire l'objet d'une négociation avec le Gouvernement jurassien. /fra
Partager
Link
Météo