Le PSA veut un groupe socialiste romand

Le PSA lance l'idée d'un groupe socialiste francophone au Grand Conseil avec le PSJB et le PS romand de Bienne. Les autonomistes ne peuvent plus bénéficier de leur propre fraction parlementaire suite à la perte du siège du PDC occupé par Christian Vaquin.
 
Le Parti socialiste autonome fixe toutefois des conditions à la constitution d’un groupe de la gauche romande, notamment «une totale liberté d’action» et l’obligation d’être consulté sur les dossiers liés à la Question jurassienne. En cas d’échec des négociations, les élus PSA pourraient siéger avec les Verts ou n’appartenir à aucun groupe.

Le PSJB, par la voix de François Perrenoud, n'a pas souhaité prendre position. Quant au PS bernois, il n’exclut pas la proposition du PSA. Sa Présidente, Irène Marti Anliker, précise que des négociations sont en cours.

Députation, CJB, AIJ et mairie de Moutier

Irma Hirschi a par ailleurs décidé de renoncer à siéger au Conseil du Jura bernois pour privilégier sa fonction de députée. Elle sera remplacée au CJB par le sortant Pierre Mercerat.

Idem pour Maxime Zuber dont le siège au CJB sera occupée par le co-président du Syndicat des Enseignants du Jura bernois, Peter Gasser.

La composition de la délégation PSA à l’Assemblée Interjurassienne reste, quant à elle, inchangée.

Enfin, Maxime Zuber s’est officiellement déclaré candidat à sa propre succession à la mairie de Moutier. /fco

Partager
Link
Météo