Jacques Chessex est décédé à 75 ans

Jacques ChessexJacques Chessex est décédé subitement vendredi soir. Le romancier avait 75 ans. Il participait à un débat sur son œuvre organisé à Yverdon-les-Bains.
 
Jacques Chessex s'est soudain écroulé vers 19h00. Le débat auquel il participait avait commencé depuis une dizaine de minutes. Rien ne laissait présager une telle issue. Jacques Chessex était content d'être là, parmi la trentaine de personnes venues assister à la manifestation. Le Vaudois est à ce jour l'unique auteur lauréat du prix Goncourt. C'était en 1973 pour «L'Ogre».
 
Contacté récemment, il avait indiqué que son prochain roman sera inspiré de l'incroyable destin du crâne du marquis de Sade. L'ouvrage, s'il est achevé, devrait sortir en janvier.
 
Qualité d'écriture

«C'était un immense écrivain», a dit le directeur de l'Office fédéral de la culture Jean-Frédéric Jauslin vendredi soir. Il souligne sa qualité d'écriture «pointue, brève et passionnante.»

L'écrivain vaudois est né le 1er mars 1934 à Payerne (VD). Son premier livre paraît en 1954. Il laisse à la postérité plusieurs dizaines d'ouvrages. Pour lui, «La mort d'un Juste» (1996) et «Le rêve de Voltaire» (1995) étaient ses œuvres les plus abouties.
 
Consécration à Paris

Mais pour le grand public, le nom de Chessex reste associé au prix Goncourt reçu en 1973 pour «L'Ogre». Traduit en plusieurs langues, le roman a été porté à l'écran par Simon Edelstein en 1986. Cette œuvre et son adaptation scénique étaient justement le thème de la conférence de vendredi.

Ecrivain de l’érotisme, de la mort et du secret, Jacques Chessex s’était offert un beau succès de librairie pour ses 75 ans qu’il avait fêté en février dernier. «Un Juif pour l’exemple» atteignait alors les 32'000 exemplaires, signalait-t-il avec une pointe de fierté.
 
L'ermite de Ropraz

Guère attiré par les mondanités, refusant les modes et les conventions, Jacques Chessex était parfois surnommé l'ermite de Ropraz (VD), petit village du Jorat où il avait élu domicile. Néanmoins, il se rendait plusieurs fois par mois à Paris, notamment depuis 1996, date de son accession au jury du prix Médicis.

De 1969 à 1996, l'écrivain a enseigné le français au Gymnase de la Cité à Lausanne. Il donnait également des cours à l'Université populaire.
 
Plusieurs prix

L'œuvre de Jaques Chessex, tissée d'éléments autobiographiques, se caractérise par des personnages souvent sensuels, rongés de culpabilité et fascinés par la mort. Dans la quarantaine d'ouvrages disponibles figurent «Carabas», «Les yeux jaunes» et «Portrait des Vaudois».

L'auteur avait reçu de nombreuses distinctions, dont le prix Schiller, le Grand Prix du rayonnement français de l'Académie française, le Ruban de la Francophonie, le Grand Prix du langage français et récemment, le Prix Jean-Giono. Il a aussi été fait Chevalier de la Légion d'honneur./sam

Partager
Link
Météo