Un jeune homme devant le tribunal correctionnel à Porrentruy

Il est prévenu d’incendies intentionnels. Les faits se sont produits en ville de Delémont dans la nuit du 30 juin 2008.

Un premier incendie était constaté à la Rue des Moulins et quelques instants plus tard un deuxième à la Rue Emile Boichat.

Si pour le premier sinistre les dégâts sont minimes il n’en est pas de même pour le second. L’assurance immobilière du canton du Jura réclame un dommage à hauteur de 120'000 francs.

Visiblement mal à l’aise le prévenu répond bien timidement aux questions posées par le tribunal, au point qu’on a bien de la peine à l’entendre.

Aux interrogations des Juges, il n’apportera pas beaucoup de réponses. Il ne se souvient pas ou alors il a oublié. Mais il répétera souvent, qu’il n’est pas l’auteur de ces deux incendies. Même s’il reconnaît avoir été sur les lieux des deux sinistres cette nuit là.

Il dira également, que ses aveux à la police ne reflètent pas la vérité. Il laissera entendre qu’ils ont été suggérés par les enquêteurs.

Trois policiers, cités comme témoins, sont formels. Les explications fournies par le prévenu correspondent bien à des aveux et scientifiquement, il est certain que le feu est d’origine humaine.

Un autre témoin sèmera un peu le doute sur le temps écoulé entre le moment ou il a vu l’accusé sur les lieux du premier incendie et l’instant ou il constate le deuxième sinistre. Ce laps de temps, semble un peu court pour se rendre d’un endroit à l’autre.

Dans son réquisitoire, la substitute du procureur, abandonne les charges pour le premier incendie, mais maintient ses accusations pour le deuxième. Elle demande une peine d’un an d’emprisonnement avec sursis pendant 3 ans. /pbu

Partager
Link
Météo