La gauche redresse la barre en France voisine

En France voisine, les élections d’hier auront été marquées par le déconvenue de Louis Souvet à Montbéliard. Le maire sortant UMP est talonné par la gauche. Pas de problème à Belfort où le chevènementiste Etienne Butzbach devrait être élu dimanche à l’issue du 2e tour. En Alsace, la gauche pourrait aussi conserver la mairie de Mulhouse, mais rien n’est joué.

A Delle, le maire sortant à la sourire. Celui qui avait remplacé Raymond Forni est élu dès le 1er tour. Le socialiste Pierre Oser a obtenu plus de 73% des suffrages. C’est d’ailleurs aussi le seul candidat au Conseil Général du Territoire de Belfort à avoir été élu lors du scrutin d’hier. Il faudra attendre le second tour dimanche pour connaître la composition du Conseil Général, mais selon les observateurs, il ne fait aucun doute qu’il restera en mains de la gauche et du président Yves Ackermann.

A Belfort, Etienne Butzbach devrait conserver son fauteuil de maire de la Cité du Lion à l’issue de la triangulaire de dimanche prochain. Le candidat du MRC, la formation de Jean-Pierre Chevènement, a obtenu 33% des voix tout juste devant le député UMP Damien Meslot. Mais il va bénéficier du report des 13% obtenus par le socialiste Bruno Kern alors que le candidat de la majorité présidentielle n’a pas rallié à lui un candidat divers droite, Christophe Grudler et ses 17% d’électeurs.

A Montbéliard, Louis Souvet est en difficulté. Le maire sortant UMP qui collectionnait les bons scores n’obtient que 39% des suffrages contre un peu plus de 32% au socialiste Jacques Hélias. Un autre candidat de gauche Guy Bêche est crédité de 10% des voix alors qu’un dissident de droite Philippe Duvernoy obtient plus de 11% des suffrages. La mésentente connue entre les deux candidats de droite pourrait faire basculer à gauche la mairie de Montbéliard.

A Mulhouse, situation délicate pour le socialiste Jean-Marie Bockel en tête avec plus de 40% des suffrages. Les deux adversaires de l’un des membres du gouvernement de Nicolas Sarkozy totalisent 40 et 32%. Il y aura donc là aussi une triangulaire. Rien n’est joué, le premier tour du scrutin a été marqué par une forte abstention. /gk

Partager
Link
Météo