Un tragique accident de la circulation jugé à Porrentruy

Le Juge pénal à Porrentruy se penche depuis ce matin sur l’accident de la circulation qui avait causé la mort d’une personne âgée à Courgenay. Les faits s’étaient déroulés en décembre 2006 dans les environs de la gare. C’est un Ajoulot qui est accusé d’homicide par négligence, de violation des devoirs en cas d’accident, et éventuellement d’omission de prêter secours.
La justice reproche au prévenu, d’avoir heurté un piéton, au volant de sa voiture et d’avoir quitté les lieux de l’accident, sans avoir appelé la police ni les secours. En marge de cette affaire, on impute à l’accusé une conduite en état d’ébriété qualifiée, des faits qui se sont produits après l’accident. Compte rendu d’audience, Patrick Buchwalder
 
Dans un premier temps, le prévenu a expliqué comment ce tragique accident s’est déroulé, et surtout ce qui s’est passé après. D’une voix calme et posée, il confirme à plusieurs reprises, qu'il lui était impossible d’éviter la victime. Au moment de la voir, c’était trop tard. Il explique qu’après le choc, l’homme lui a parlé et a refusé d’être emmené à l’hôpital. Le prévenu raconte qu'il l’a reconduit chez lui à sa demande, qu'il est ensuite retourné le voir le soir même et que sa vie ne semblait pas en danger. C’est le prévenu qui a découvert l’homme sans vie le lendemain matin.
Il reconnaît qu’il n’a pas agit comme il aurait dû après l’accident, mais réfute les accusations d’homicide et de délit de fuite. La première inculpation - la plus grave - sera même abandonnée par le Ministère public. Pour Valérie Cortat, substitute du procureur, l’accident ne doit pas être imputé au prévenu. C’est le piéton qui n’a pas respecté la priorité du véhicule. Par contre, pour elle, l’attitude de l’accusé après l’accident est assimilée à un délit de fuite. Et pour cela, elle demande qu’il soit condamné à 12 mois de privation de liberté avec sursis. La défense n’admet pas ce réquisitoire. Elle explique que son client n’est pas responsable de l’accident, et par conséquent des causes non plus. Il doit juste être reconnu coupable d’avoir violé ses devoirs en cas d’accident.
Le jugement est attendu cet après midi. /pb
Partager
Link
Météo