Les comptes 2009 du canton du Jura meilleurs que prévu

Le Jura est dans les chiffres noirs. Le gouvernement a présenté mercredi ses comptes 2009. Alors que le budget tablait sur un résultat équilibré, le canton boucle sur un bénéfice de 2,2 millions de francs. Ce résultat aurait été meilleur sans une provision conjoncturelle de 3 millions effectuée en prévision de la crise.

 
Des charges stables, mais des investissements en hausse
 
Les charges se montent à 770,9 millions de francs. Sur 1'000 francs dépensés, près d’un tiers va à l’enseignement, 20% à la prévoyance sociale et 14% à la santé. Concernant cette répartition, aucun grand changement n’est à signaler par rapport aux comptes 2008.
 
Les charges de personnel sont inférieures au budget en raison de l’absence d’inflation et grâce aux mesures d’économie. On dénombrait à la fin de l’année 803 postes à temps plein dans l’administration, et 919 dans l’enseignement.
 
Les investissements ont dépassé les 200 millions de francs, dont 47 à la à la charge de l’Etat. Cela représente 10 millions de plus que la moyenne des huit dernières années, et 2,5 de plus que ce qui avait été budgétisé. L’acquisition et la transformation du bâtiment de l’OVJ à la Communance à Delémont y sont pour beaucoup, puisqu’elles n’apparaissaient pas au budget. Des investissements qui représentent des charges supplémentaires, mais aussi un soutien à l’économie en période de crise.
 
 
Les recettes cantonales dépendent de la Confédération
 
Les recettes atteignent 773,1 millions. 44% proviennent des impôts. La forte baisse enregistrée sur les personnes morales (-9,5 millions) a été compensée par le rattrapage de l’impôt sur les personnes physiques (+8,2 millions). Le service des contributions a mis les bouchées doubles pour rattraper son retard sur les taxations.
 
A noter également qu’un tiers des recettes est assuré par les subventions de la Confédération et les parts fédérales. La dépendance envers la Confédération est donc conséquente, ce qui préoccupe Charles Juillard, Ministre des finances. Le groupe de travail «Jura 2020» doit amener des propositions pour élargir l’assiette fiscale jurassienne, et ainsi s’affranchir quelque peu de l’aide fédérale. /cad
Partager
Link
Météo