Les Franches-Montagnes se sentent lésées par les mesures d'économie

Le catalogue de mesures d'économie présenté hier par le Gouvernement jurassien suscite un certain malaise aux Franches-Montagnes. L'exécutif prévoit notamment  la fermeture de la halle d'expertise des véhicules de Saignelégier, ainsi que le rapatriement du service des personnes morales des Breuleux à Delémont.

Le maire de Saignelégier, René Girardin, estime que son district est à nouveau le dindon de la farce. Pour lui, ces mesures tiennent d’une nouvelle centralisation et non d’une volonté d’économie. René Girardin ajoute que le Gouvernement prend prétexte du bon développement économique des Franches-Montagnes, le meilleur du canton, pour le mettre à banc. «Chaque fois que l’Etat fait quelque chose aux Franches-Montagnes, ça avance à un ryhtme d’escargot: Regardez nos routes, regardez le 3e rail, ce n’est pas normal!» Et le maire de Saignelégier de conclure: "Dans le Jura, c’est bientôt comme à Neuchâtel, il y a le haut et le bas…"  /lb

Partager
Link
Météo