Pas question de brûler ses déchets en plein air

Une piqûre de rappel de l’Office de l’environnement : l’incinération de déchets en plein air est formellement interdite. Le canton rappelle aujourd’hui dans un communiqué que beaucoup trop de déchets sont incinérés de manière sauvage dans le Jura. Seuls les déchets végétaux - le bois à l’état naturel et sec - peuvent être brûlés, à condition que leur incinération n’entraîne pas d’émissions excessives.

Pas question de brûler du plastique ou du papier

Selon l’Office de l’environnement, trop de déchets sont encore incinérés illégalement sur les chantiers, dans les entreprises, dans les exploitations agricoles et dans les ménages. Le canton rappelle qu’il est strictement interdit de brûler du bois de démolition, du plastique, des revêtements de sol, des palettes, du papier, ou des ordures ménagères. Que ce soit en plein air ou dans sa cheminée de salon, ces pratiques sont formellement interdites. Rappelons que les conséquences négatives sont importantes pour l’homme et l’environnement. Les rejets polluants des déchets incinérés en plein air sont environ mille fois plus élevés que ceux des usines d’incinération des ordures ménagères.

Bases légales

Dans son communiqué, le canton rappelle encore qu’il est souvent interpellé à ce sujet, mais ce sont les communes qui ont la charge et la responsabilité d’agir contre ces pratiques. Plusieurs bases légales permettent aux communes d’intervenir comme il se doit. Des poursuites judiciaires sont prévues par la loi, et les infractions doivent être dénoncées au Ministère public. /pc

Partager
Link
Météo