Auteure d'un accident mortel à la Chaux-d'Abel devant la justice

Un drame de la route est jugé par le Tribunal d’arrondissement I à Moutier. Il y a 2 ans, près de la Chaux d’Abel, une voiture déviait de sa trajectoire et percutait un véhicule qui roulait correctement en sens inverse. Un père de famille perdait la vie, quatre personnes étaient grièvement blessées. Parmi elles, la conductrice fautive. La sommelière française se retrouve sur le banc des accusés. Compte-rendu d’audience : 

Ambiance pesante au tribunal. Une mère de famille jurassienne a la pénible tâche de revenir sur le drame qui a fait basculer son existence et celle de ses enfants. Elle raconte leur chemin de croix depuis ce fameux samedi soir de juin 2008 où elle pensait vivre une soirée en famille devant un écran géant à La Chaux-de-Fonds à l’occasion de l’Eurofoot.

Son mari a perdu la vie. Elle et ses enfants, âgés au moment des faits de 6 et 10 ans, ont été grièvement blessés. Cette mère de famille évoque surtout les séquelles psychologiques. Les 3 survivants de la voiture percutée suivent toujours une thérapie.

Excès de vitesse et cannabis
 
La prévenue a vu, elle aussi, sa vie chamboulée par cet accident. Gravement touchée à l’estomac, elle ne peut plus travailler. Le chauffard nie avoir consommé du cannabis avant l’accident, malgré l’expertise attestant l’influence de THC. Si la conductrice française accepte le reproche d’une vitesse excessive, 103 km/h au moins au lieu de 80, elle n’a pas d’explication claire pour le coup de volant qui l’a envoyé dans un choc frontal. Le procureur en a une, elle a été distraite par un sms reçu sur son téléphone portable. Il en fait la démonstration.

Le ministère public réclame une condamnation pour homicide par négligence et lésions corporelles graves par négligence. Quatorze mois d’emprisonnement sont requis avec sursis pendant 2 ans ainsi que 60 jours-amendes à 20 francs. Le jugement est attendu vendredi matin au plus tard. /rce

Partager
Link
Météo