La politique de la drogue divise radicaux suisses et jurassiens

Le PLRJ n’est pas sur la même longueur d’onde que le Parti suisse sur les deux objets soumis en votation cet automne. Les radicaux jurassiens ont recommandé hier soir – lors de leur assemblée générale - de rejeter l’initiative populaire intitulée «pour une politique raisonnable en matière de chanvre protégeant efficacement la jeunesse». Ils ont aussi dit non à la nouvelle loi sur les stupéfiants. Deux textes qui avaient pourtant reçu l’aval du parti national.

Concernant les autres scrutins fédéraux, le PLRJ s’oppose à l’initiative «Pour un âge de l’AVS flexible». Sans surprise, les membres ont décidé de soutenir leur initiative qui veut limiter le droit de recours des organisations. L’initiative de Marche Blanche pour l’imprescriptibilité des actes de pornographie enfantine a divisé les radicaux jurassiens. Au final, le PLRJ a décidé de laisser la liberté de vote. /fq

Partager
Link
Météo