Incendie de Chevenez: l'enquête fait taire les rumeurs

Ce n’est pas l’incendie qui a causé la mort d’un homme le 8 août à Chevenez, mais la mort de l’homme qui a causé l’incendie.
Après le sinistre, une enquête avait été ouverte pour établir les causes exactes du sinistre, mais aussi du décès. Et les conclusions dévoilée aujourd’hui font taire pas mal de rumeurs.
 
Selon les conclusions de cette enquête, le feu a pris au niveau des combles, plus précisément sur le canapé-lit où le défunt a été retrouvé. L’autopsie du corps a révélé qu’il avait cessé de respirer au moment où l’incendie s’est déclaré. La cause la plus vraisemblable du décès est celle d’une mort naturelle survenue alors que l’homme fumait une cigarette. C’est cette cigarette qui a ensuite déclenché l’incendie, selon la Justice.
 
Au lendemain du drame, c’est pourtant la thèse du suicide qui circulait dans la région. Elle avait notamment été avancée dans la presse régionale par les autorités de la commune. Le maire pointait alors du doigt les Services sociaux et le service juridique du canton qui n’avaient pas voulu prononcer de privation de liberté pour ce quinquagénaire. L’homme - un marginal - vivait en effet dans un logement qualifié d’insalubre. Il avait eu plusieurs malaises les jours qui ont précédé le drame. /fqu
Partager
Link
Météo