Un incendiaire devant le tribunal correctionnel à Porrentruy

Un jeune ressortissant français est accusé de vol et tentative de vol, dommages à la propriété, d'incendies intentionnels.

Les faits remontent à l’automne 2005. Quatre jeunes gens se rendent au Parc Mouche à Porrentruy pour y boire plus que de raison. Deux d’entre eux bouteront le feu à la cabane forestière qui sera complètement détruite. Ils récidiveront quelques heures plus tard au Parc du Pré de l’Etang en s’en prenant au Kiosque.

Le prévenu est aussi accusé d’avoir commis un vol également à Porrentruy durant la même période.

Compte rendu d’audience Patrick Buchwalder

C’est la voix posée et dans un français impeccable que le prévenu s’est exprimé devant le tribunal. Il a expliqué sa version des faits en donnant quelques détails, mais surtout en rejetant les accusations sur son cousin.

Ce denier n’est pas présent, il n’a jamais été retrouvé par la justice.

Le jeune homme reconnaît avoir été présent sur les lieux des délits mais précise qu’il n’y a joué qu’un rôle mineur. Que ce soit pour les 2 incendies intentionnels ou le vol, l’instigateur et l’auteur est son cousin mais pas lui. Il précisera aussi que lors des mises à feu, il était sous l’emprise de l’alcool.

Dans les faits ce 11 novembre 2005, la cabane du Parc Mouche à Porrentruy est détruite par un incendie et quelques heures plus tard c’est le Kiosque du Pré de l’Etang qui connaît un début d’incendie. Les dégâts s’élèvent à 50'000 francs. Les auteurs seront identifiés mais seul un sera arrêté.

Pour le Ministère public, la culpabilité du prévenu ne fait aucun doute et doit être sanctionnée. Une peine de quinze mois d’emprisonnement avec sursis a été requise.

Du côté de la défense on réfute toutes les accusations. Pour elle le vrai coupable est en fuite. Le jugement sera prononcé cet après midi. /pbu

Partager
Link
Météo