Attention aux pierres sur la chaussée

Petits éboulis et autres chutes de pierres. Les routes jurassiennes se sont jonchées par endroits de petits obstacles ces dernières semaines. Deux éboulements plus importants ont eu lieu depuis le début de l’année à la route de Tariche et à la Roche. La faute au gel et dégel ainsi qu’aux racines de certains arbres qui fragilisent les falaises.

Le service des ponts et chaussées tente de réduire les risques au minimum. Il intervient souvent à titre préventif sur les secteurs les plus sensibles. Ceux-ci ont été répertoriés selon une échelle de couleur sur une carte des dangers.
 

Situation délicate à la Roche Saint-Jean

La zone qui préoccupe actuellement le plus le responsable des routes cantonales, Antoine Seuret, est le tronçon entre la carrière de Courrendlin et la jonction de l’A16 de Choindez. Des travaux ont déjà été menés en 2009 et 2010, mais n’ont pas empêché deux incidents. Ils se poursuivent actuellement sur la partie la plus critique.

Un assainissement complet à cet endroit nécessiterait 6 millions de francs. Or le service dispose de 400'000 francs annuels pour des travaux de sécurisation routière en matière de dangers naturels. Budget d’ailleurs dépassé en 2010 pour des interventions auxquelles il était impossible de surseoir, selon Antoine Seuret. Il faudra donc s’armer de patience ou dégager de nouveaux crédits pour espérer voir ces travaux menés à bien. /iqu

Partager
Link
Météo