Lourdes célèbre le 150ème des apparitions

Environ 70 mille pèlerins sont arrivés sur le site hier. Plusieurs rassemblements sont également prévus à travers le monde.

Le 11 février a aussi été retenu comme date pour la Journée Mondiale des Malades. De nombreuses guérisons suite à un pèlerinage à Lourdes ont été qualifiées de miraculeuses par l’Eglise. Les explications de Lucie Cuttat.

L’histoire commence le 11 février 1858, quand Bernadette Soubirous, 14 ans, voit la Vierge pour la première fois, à la grotte de Massabielle. Elle l’aurait ensuite aperçu 17 fois. Quatre ans plus tard, l’évêque de Tarbes, Monseigneur Laurence, reconnaît non seulement les apparitions mais également les 7 premières guérisons considérées comme miraculeuses. Depuis, plusieurs milliers de cas similaires ont été annoncées, mais l’Eglise n’en a reconnu que 67. Les critères sont stricts. Selon le président de l’association médicale internationale de Lourdes, le docteur Theilliers, il faut que la maladie soit grave et qu’elle soit répertoriée comme telle par les médecins. La guérison doit être complète, immédiate, sans convalescence et sans rechute. Et elle ne doit être le fruit d’aucun traitement médical. La dernière guérison reconnue comme miraculeuse, date de 1987. Mais comme le dit le docteur Theilliers, les miracles ne se prouvent pas. Il n’y a finalement que des guérisons inexpliquées, le reste est une question de foi. /lc

Partager
Link
Météo